Infos

Archives nationales : nouveaux documents généalogiques en ligne

Les archives nationales ont récemment fait le point sur les derniers documents numérisés et disponibles sur Internet, dans la Salle virtuelle des inventaires (SIV). De nombreuses images concernent la recherche généalogiques et peuvent être utile, soit pour éclairer un thème de recherche, soit pour retrouver directement le nom d'un ancêtre.

Parmi ceux-ci, mentionnons les placards de décès du Minutier central des notaires de Paris. Ces annonces de décès de l'ancien régime ou billets d'enterrement étaient envoyés aux notaires de Paris, soit en raison de liens familiaux ou d'amitié avec le défunt, soit sans doute aussi en raison de liens professionnels. La plupart des individus cités sur ces placards sont des Parisiens, d'une certaine notoriété. On a conservé près de 8.000 de ces placards en raison de leur grand format : ils servaient à enliasser les paquets de minutes !

Autre fonds directement d'intérêt généalogique, les enregistrements des contrats de mariage de commerçants par la chambre des notaires de Paris. Obligation légale à partir de 1829, ces enregistrements permettent repérer les contrats de mariage de contrats de mariage passés par des personnes jouissant du statut légal de commerçant et donnent le nom du notaire qui a reçu le contrat). Les registres datés du 30 mai 1900 au 2 novembre 1934 sont en ligne.

A signaler aussi les Livres d'or des Morts pour la France de 14-18, déjà en ligne depuis 2014. Ces listes officielles des soldats tués durant le conflit, ont été dressées par chaque commune de France. Elles constituent pour les généalogistes une source de recherche originale, même si elle est complémentaire et annexe d'autres listes ou d'autres documents déjà publiés ailleurs (Morts pour la France, Journaux de marche et opérations, etc.). La liste des soldats Morts pour la France est classée par ordre alphabétique des départements, puis des localités et donne les nom et prénom des personnes, ainsi que la date et le lieu de décès. Accès par le formulaire de recherche > Recherche libre > taper " Livre d'or [ + nom du département ou de la commune ] ".

Enfin, autre fonds d'intérêt généalogique, le fonds dit des Consistoires contient les plus anciens documents provenant des églises protestantes de France ou les concernant, notamment des registres paroissiaux de Ruffec (1575-1593, Saint-Chaptes et Saint-Dézéry (1598-1604), Saint-Claud (1598-1632), Verteuil (1569-1602), etc.

La salle des inventaires virtuelle regorge bien entendu d'autres pépites, à exploiter selon ses propres centres d'intérêt dont les plus emblématiques sont bien sûr les répertoires et (quelques) registres de notaire. Ils sont accessibles par un formulaire direct.

Lien :

Voir aussi l'article sur les Archives nationales et deux répertoires relatifs au Parti communiste français sous la IIIe République

Commentaires