Infos

Arras accueillerait le Congrès international de généalogie en 2018

Un Congrès international de généalogie et d'héraldique à Arras en 2018 ? Des généalogistes et héraldistes de tous les pays se pressant sous le célèbre beffroi et dans les ruelles historiques au pied de la citadelle érigée par Vauban et cela pour le centenaire de 1918 ? L'hypothèse prend sérieusement corps, elle ne serait plus qu'à un doigt de se concrétiser, selon Christophe Drugy, vice-président de l’Association généalogique du Pas-de-Calais et promoteur de l'événement.

Le projet a déjà séduit la Fédération française de généalogie (FFG : dont Christophe Drugy est le secrétaire général), il a, depuis, reçu l’appui de la ville d’Arras, des Archives départementales, de l’association généalogique départementale - qui a son siège dans la préfecture du Pas-de-Calais, de la Société française d’héraldique et de sigillographie. Et un comité d’organisation a été formé en Nord-Pas-de-Calais et auprès de la FFG.

Les Congrès internationaux de généalogie ont lieu tous les deux ans en été, le dernier en août 2014 à Oslo et le prochain à l'été 2016 à Glasgow. Il se déroulent sous l'égide de La Confédération Internationale de Généalogie et d'Héraldique qui réunit les fédérations de généalogie de tous les pays. La Confédération, de droit suisse est actuellement présidée par l'italien Pier Felice degli Uberti. C'est son bureau qui doit désigner le lieu du 33e Congrès international.

En juin 2018, à Arras, pour le Centenaire de la fin de la Grande guerre, le Congrès pourrait être un lieu particulièrement bien choisi pour aborder la thématique de la guerre, de la paix et de la diplomatie du moyen âge aux années 1920 en lien avec l'histoire des familles et des peuples. La guerre de 14-18 en particulier avec ses déplacements de populations et ses mouvements de frontière a laissé une Europe centrale bouleversée. Tous ces aspects généalogiques et de démographie historique pourraient être au cœur des échanges à Arras en 2018.

Constitué uniquement de conférences et n'abritant pas de "salon" (pas de stands avec des produits et exposants généalogiques), un congrès international est à la fois une manifestation à caractère scientifique, mais devant rester à portée de tous les participants : "Certes, c'est un cycle conférences internationales, mais nous ne souhaitons pas un congrès de spécialistes, plutôt quelque chose de très ouvert et comportant des activités annexes en lien avec notre sujet", précise Christophe Drugy. C'est là où le cadre de la ville d'Arras prend tout son sens avec son hôtel de ville entièrement détruit pendant la Première guerre et reconstruit à l'identique. Du côté festif, la fédération française de généalogie aurait là aussi à célébrer un bel anniversaire : fondée en 1968, elle aura donc 50 ans en 2018...

A lire :

Commentaires