Infos

Costumes et traditions font bon ménage au Congrès de généalogie

Pour reconnaître les membres du Cercle généalogique du Dauphiné, nul besoin de lire un badge. Et pour se rendre sur leur stand, inutile de consulter un plan. Il suffit de lever les yeux. Deux belles dames d'autrefois en robes tablier et coiffe blanche à dentelles vous indiquent le chemin. Quant à Monsieur, il a revêtu la chemise paysanne et noué autour de son cou un foulard rouge, le chapeau noir vissé sur la tête. C'est une tradition vieille comme les congrès de généalogie, qui consiste à adopter le temps d'un week-end la tenue de nos aïeux. Et dans les allées, il n'est pas rare de croiser aussi les représentants d'une association bretonne en tenue de marin ou bien un distingué bénévole du Cercle généalogique de la Brie en tenue crème fondante, un fromage de Brie (factice) en guise de chapeau.

Ah, les traditions ont du bon, mais elles ont tendance à se perdre. En ce premier jour de congrès 2011, seule une poignée d'exposants a choisi de jouer le jeu. Dommage, car un peu de mise en scène permet d'attirer sur son stand un maximum de visiteurs. Allez messieurs et dames, il n'est pas trop tard, un petit effort ! Venez demain affublé d'une moustache et un chapeau, d'une robe fleurie et d'une coiffe. Cela fera déjà son petit effet... A la clef (des champs), il y a aussi une alléchante récompense, celle de concourir et peut-être remporter le concours du meilleur stand. Attention, le jury est sensible à tous les éléments qui lui sont présentés : affiches, calicots, photos, costumes et même le sourire de la crémière !

Commentaires