Infos

Au Québec, les archives accusées de passivité

Les généalogistes québécois sont furieux et lancent une belle polémique sur la politique de conservation de BanQ, Bibliothèque et Archives Nationales du Québec. Après avoir déploré la disparition des collections publiques de certains documents, ils ont eu la surprise de constater la vente aux enchères en 2004 chez Christies à New York de la "Relation du voyage de la Louisiane ou Nouvelle-France", un précieux journal de voyage du XVIIIe siècle en français, acquis pour la somme de 276.000 dollars. D'autres documents détenus aujourd'hui par les universités américaines, notamment Harvard, sont sans hésitation qualifiés de "volés".

Mais c'est surtout la réaction de l'administration québécoise qui ne les satisfait pas, mais pas du tout. Dans une tribune publiée le 25 novembre 2010 dans le journal Le Devoir, le conservateur général de BanQ se défend de toute légèreté. Selon Carol Couture, "lorsqu'un problème est signalé, la préoccupation première est de s'assurer que les documents sont bien conservés et accessibles aux chercheurs, tout en essayant d'en obtenir une copie de bonne qualité". Et insiste t-elle, "de nos jours, la consultation massive de documents sur Internet démontre bien que la possession physique des documents n'est pas la condition sine qua non de l'accès à ceux-ci".

Aussitôt, les généalogistes ont traduit : "ce n'est pas grave de ne pas avoir les originaux, puisque l'on peut consulter des copies". Pour la journaliste Marie-Andrée Chouinard, qui dénonce un "trou de mémoire", c'est le signe que "Rien ne sera fait pour retrouver cette mémoire perdue qui file à gros prix ailleurs". Quant à Denis Racine, ex-président de la Fédération québécoise des sociétés de généalogie, il s'insurge contre "la passivité honteuse de BanQ". La mobilisation prend la forme d'une page Facebook et d'un site de protestation, Retrouvons notre histoire. En France, cette sombre affaire rappelle de mauvais souvenirs, voir ici l'affaire du brocanteur qui revendait des archives publiques, et aussi la polémique récente sur la propriété de certaines archives coréennes...

Mots-clés
Québec, BANQ, Enchères

Commentaires