Infos

Belgique : accès simplifié aux dossiers des dommages de guerre

belgiquedommagesdeguerre1.jpg

Pour retrouver un dossier d’indemnisation des dommages de guerre dans l’ensemble du royaume de Belgique, un fichier alphabétique global est en ligne sur le site des archives.
Crédits
Capture AGR

Pas moins d’un kilomètre linéaire d’archives viennent d’arriver à Mons, en Belgique, concernant les dossiers relatifs aux dommages de guerre de 1939-1945. Comme en France, où ils ont commencé à être mis en ligne sous forme d’inventaires nominatifs, par exemple pour le Calvados, la Mayenne, ou encore l’Indre-et-Loire, ces précieux documents sont les alliés des généalogistes pour raconter l’histoire de leurs ancêtres au XXe siècle.

Ces archives étaient stockées à Bruxelles et ont été transférées à Mons pour des raisons de place et pour les rendre plus facilement consultables par le public. On estime que près de 47 000 biens ont été endommagés dans le Hainaut (10 % des bâtiments de Mons, par exemple), tant par les troupes alliées que par les occupants. En 1947, une loi une loi relative aux réparations possibles est promulguée et des dossiers sont constitués, comme en France.

belgiquedommagesdeguerre2.jpg

Des fiches nominatives mènent aux dossiers d’indemnisation qui peuvent eux-mêmes contenir des factures, des plans et des photos des biens concernés.
Crédits
AGR

Aujourd’hui, un fichier alphabétique général existe, pour l’ensemble du pays, sur le site des Archives de l’État. Il permet d’identifier immédiatement le dossier qui vous intéresse concernant votre famille. Il est également possible d’effectuer une recherche par entreprise ou association lorsque les biens appartenaient à une personne morale. Ces dossiers sont d’autant plus intéressants qu’ils décrivaient les dommages subis et obligeaient les demandeurs à établir la preuve de la réparation qu’ils demandaient, sous forme de factures, plans ou photos. Tous ces documents se retrouvent aujourd’hui dans les dossiers.

L’accès à ce type de documents permet de mettre en lumière des éléments parfois méconnus de l’histoire du Hainaut. Il s’agit également de participer au devoir de mémoire national et européen. Une procédure complète pour accéder aux dossiers eux-mêmes est décrite dans la fiche didactique concernant l’ensemble du royaume.