Infos

Bruno Ricard, nouveau patron des Archives nationales

Le mercato dans les services d'archives est un classique de l'été, mais cette année, le mouvement de nomination a été exceptionnel, puisqu'il a touché à la fois "la tête et le coeur" des archives françaises. Après la nomination de Françoise Banat-Berger en février à la tête du SIAF, le service interministériel des archives de France, qui chapeaute donc tout le réseau, il fallait lui trouver un successeur à son poste de directrice des Archives nationales.

C'est Bruno Ricard qui vient d'être nommé "dans l'emploi de chef de service, directeur du service à compétence nationale", selon les termes de l'arrêté du ministre de la Culture en date du 23 juillet 2019. Il est précisé que c'est pour une durée d'un an à compter du 1er septembre 2019.

Ce conservateur en chef du patrimoine, est une figure reconnue dans le monde des archives et même au delà. C'est par exemple l'un des interlocuteurs habituels de la fédération française de généalogie dans son poste actuel de sous-directeur de la communication et de la valorisation des archives au sein du SIAF (depuis mai 2013).

Bruno Ricard est diplômé de d’Ecole nationale des chartes (1992) et de l’Institut national du Patrimoine (1993), il a occupé des postes où il a pu nouer de nombreux contacts avec les principaux utilisateurs des archives, à savoir les généalogistes.

Il a par exemple dirigé le Centre des archives diplomatiques de Nantes de 1993 à 2000 et les Archives départementales de l’Oise de 2000 à 2013, comme nous le rappelle le magazine ArchiMag. Il est également membre de la CADA, la Commission d’accès aux documents administratifs depuis juillet 2012.

Liens

Commentaires