Infos

Confolens, une mairie très Web pour l'état civil

On parle beaucoup de la Charente en ce moment, avec l'état civil ancien du département qui va devenir gratuit. Mais cette actualité est aussi l'occasion de mettre la lumière sur une autre initiative locale, celle de la ville de Confolens qui offre un service sur mesure à ses administrés et aux généalogistes ! Qui a toujours été gratuit ici... Sur le site Web communal, il est possible de commander un acte d'état civil de moins de 100 ans. Comme dans bien d'autres mairies, il s'agit bien sûr de se conformer au délais de communication. Avant 75 ans pour les naissances et les mariages, il doit s'agir de l'intéressé ou d'un ayant-droit. Ensuite, après ce délai, tout le monde peut demander communication d'un acte et même sans aucun délai de communication s'il s'agit d'un décès.

Mais que faire pour les actes plus anciens, ceux précisément qui intéressent les généalogistes ? La mairie de Confolens a déployé sa propre solution, en partenariat avec l'association les Amitiés Généalogiques du Limousin. Les bénévoles du cercle généalogique ont numérisé les registres paroissiaux et la mairie les propose en consultation directement sur son site ! Le mode d'emploi est simple et sans fioriture : 1/ J'identifie la bonne paroisse, Confolens en comptait trois : Saint-Barthélémy, Saint-Maxime et Saint-Michel. 2/ Je clique sur la bonne paroisse et cela ouvre à présent une liste avec des périodes. 3/ Je clique sur la date qui m'intéresse et je clique jusqu'à obtenir une liste d'image des actes classés par période.

Evidemment, c'est un peu fastidieux, car il ne s'agit pas d'une visionneuse, vous devez télécharger chaque acte pour le visualiser. Mais ce système a le mérite d'être simple. Pour l'instant, seule la paroisse Saint-Barthélémy bénéficie d'un système de prévisualisation (preview) qui ouvre un aperçu de la page permettant à ceux qui ont des bons yeux d'identifier si la page est intéressante ou non. Le système est certes un peu rustique, mais il a permis à de nombreux généalogistes ayant leurs racines à Confolens de griller la politesse aux archives de la Charente et de se passer de leur fameux "péage" qui devrait donc disparaître au cours de l'été...

Commentaires