Infos

Congrès 2011 : une organisation bien particulière

Le 21e congrès de généalogie est bien particulier : ce n'est pas une association locale, implantée sur un territoire, qui est à la manœuvre, mais une union de cercles généalogiques d'entreprises. Et ce choix de la Fédération française de généalogie influe évidemment sur la préparation de la manifestation à Lille et l'investissement des organisateurs.

Par la force des choses, les négociations et démarches auprès de la structure d'accueil, des différents prestataires, des organismes publics ont dû se faire à distance. L'éventuelle association avec le GGRN, un temps envisagé, n'a pas fonctionné. Les organisateurs ont donc multiplié les déplacements dans la capitale du Nord... et les échanges par Internet. Ils ont aussi dû adapter leur argumentaire : là où leurs prédécesseurs s'appuyaient sur leur implantation locale, l'UCGE a mis en avant sa double approche anthropologique et généalogique des "métiers de nos ancêtres". Elle a ainsi largement bénéficié de l'appui des services d'archives locaux et des Archives nationales du monde du travail.

L'UCGE, composée d'une vingtaine de petites associations, bénéficie d'un beau maillage de bénévoles (par l'intermédiaire également des entreprises) à travers la France. Cette dispersion exige une méthode de travail basé sur la mobilisation à distance et la délégation. Plus facile à théoriser qu'à pratiquer ! L'UCGE dispose aussi de moyens financiers modestes. Elle doit adapté son action et ses ambitions à sa trésorerie. Les deux chevilles ouvrières de l'opération, Mireille Pailleux et Henri Dropsy, le rappelle en permanence."Notre expérience prouve au moins qu'il n'est pas nécessaire d'être nombreux pour mener un tel projet", relativise la présidente de l'UCGE, entre deux sollicitations de dernières minutes. Et celles-ci sont variées et nombreuses : un conférencier qui se réveille pour avoir un accès WiFi, une recherche désespérée de carnets à souche de billets, une inversion dans la livraison des grilles entre les grands et les petits formats... Le plus gros des troupes sera mobilisé dans les dernières heures de la préparation et les trois jours du congrès.

Et quand on accepte la charge d'un tel évènement, il faut donner de sa personne... Pour la première fois, les organisateurs ont tourné une vidéo pour inviter les généalogistes à s'inscrire au congrès. Cette amusante prestation de Mireille Pailleux (un peu trop longue à mon goût) ne vaut sans doute pas une Palme d'or à Cannes, mais elle a le double mérite de donner un visage humain à cette organisation et d'ouvrir de nouvelles perspectives en terme de communication pour les Marseillais, nommés à la tête de la prochaine édition du congrès.

<br /><a href="http://www.dailymotion.com/video/xgw61d_lille-2011-genealogie_lifestyle" target="_blank">Lille-2011-g&eacute;n&eacute;alogie</a> <i>par <a href="http://www.dailymotion.com/mourch48" target="_blank">mourch48</a></i>

Commentaires