Infos

Côtes d'Armor : l'état civil complété

Le site des archives des Côtes d'Armor vient d'être mis à jour avec 3 millions de vues d'actes supplémentaires. La recherche de vos aïeux bretons redouble d'intérêt. Car désormais, c'est l'intégralité de l'état civil de ce département qui est disponible sur Internet, depuis le plus ancien registre paroissial, celui de Lanloup en 1467, jusqu'aux registres de naissances, mariages et décès de 1905. Le "22" a commencé son expérience de mise en ligne de manière originale en 2005, en couplant les images numérisées des registres avec la base de données des dépouillements du Centre généalogique des Côtes d'Armor. Certes, vous n'avez pas accès en ligne au dépouillement lui même, mais avant de travailler sur une commune, vérifiez si elle n'est pas passée sous la moulinette des bénévoles en regardant sur cette page du site Web de l'association. L'intérêt ? Les fichiers PDF vous indiquent à quel numéro de vue se trouvent la date recherchée. Ensuite, vous n'avez plus qu'à vous rendre dans la salle virtuelle des AD 22, elle se trouve ici, et à afficher le bon registre à la bonne page. Gain de temps assuré, car cela évite d'éplucher tout le registre.

Avant de vous souhaiter de bonnes recherches, signalons la qualité de la numérisation qui est excellente, et également la qualité de l'interface de consultation, rapide et précise avec ses vignettes assez grandes pour visualiser le début ou la fin d'une partie d'un registre. L'idée est de parvenir à déceler les actes de mariage sur une simple vignette et cela marche assez bien, évitant de télécharger la page si cela n'est pas nécessaire. Un bon point aussi pour l'accès cartographique pour repérer sur la carte les paroisses environnantes. Enfin, le site Web du 22 contient d'autres sources que l'état civil : les exceptionnels plans terriers du duché de Penthièvre (sortes d'ancêtres du cadastre), le cadastre ancien (6.400 planches), la collection de cartes postales (3.300 exemplaires), les photos anciennes de la collection Alain Raison du Cleuziou (614 négatifs sur plaques de verre datant de la période 1895-1920 environ).

Commentaires