Infos

Des daguerréotypes redeviennent visibles grâce à l'accélérateur de particules

Voilà une utilisation inattendue du synchrotron : au Canada, l'accélérateur de particules de Saskatoon a permis à une chercheuse de voir les images effacées de daguerréotypes du XIXe siècle.

Comme nous l'explique un reportage de Radio Canada, certaines de ces photographies des années 1830, imprimées sur des plaques d’argent n'étaient plus visibles, tellement ternies qu’on n’arrivait plus à distinguer les images. Les restaurateurs n’osaient pas les nettoyer, de peur de les endommager.

Madalena Kozachuk, une chimiste à qui le Musée des Beaux-Arts du Canada a confié des daguerréotypes complètement effacés a réussi à redonner vie à des hommes et des femmes qui n'avaient pas vu la lumière du jour depuis plus de 100 ans.

Grâce au synchrotron, elle arrive à reconstituer les images, découvrant l’image d’un homme en costume, assis sur une chaise en bois sculpté ou d'un groupe de chercheurs, attirés par la ruée vers l'or à Sacramento en Californie en 1849.

Certes, ce traitement ne permet pas de restaurer la photographie, simplement d'en révéler l'image. Mais il donne des précieuses indications qui pourront permettre de retrouver l'image originale. En effet, il permet de déterminer très précisément quels éléments chimiques composent la couche de ternissure, zone par zone. Cette information aidera les restaurateurs à nettoyer les daguerréotypes.

Liens

Illustration : Portrait d'un homme dans ses vêtements de travail, vers 1850. Institut canadien de la photographie/Musée des beaux-arts du Canada.

Commentaires