Infos

Etat civil de la Haute-Vienne : c'est pour le 1er juillet !

Le mercredi 1er juillet 2015 sera à marquer d'une pierre blanche pour les généalogistes ayant des ancêtres dans la Haute-Vienne. C'est le jour du lancement officiel du nouveau site des archives de ce département. Le site comprendra les registres paroissiaux et d'état civil jusqu'à 1902, avec cependant un bémol : dans un premier temps, seuls les registres de 130 communes seront en ligne. "Cela représente environ les deux tiers des registres du département", assure la directrice des Archives de la Haute-Vienne, Pascale Marouseau.

En principe, ce sont les registres des communes les plus importantes qui ont été numérisés et qui vont être mis en ligne. Hélas, une grande absente sera regrettée par bien des généalogistes ayant à y rechercher des actes : la ville de Limoges avec son important état civil et ses 17 paroisses d'ancien régime. "C'était un gros morceau, nous l'avons laissé pour la fin", explique la directrice. "Les actes paroissiaux et d'état civil de Limoges devraient être publiés en 2016, ils viendront hélas après les registres matricules dont nous devrons nous occuper fin 2015-début 2016, c'est une question de budget, nous ne pouvons pas faire autrement".

Autre écueil spécifique à la Haute-Vienne, les registres d'état civil de l'arrondissement de Bellac, antérieurs à 1855 ont brûlé dans l'incendie du tribunal de Bellac. La copie d'après la collection communale, réalisée par les Mormons, n'est pas de qualité suffisante. Un complément de numérisation d'après les originaux sera lancé ultérieurement. En attendant, les généalogistes devront s'adresser aux communes de cet arrondissement pour les actes antérieurs à 1855.

Le 1er juillet, le nouveau portail sera mis en ligne à l'adresse www.archives.haute-vienne.fr et remplacera l'ancien site qui est encore accessible à l'adresse www.archives-hautevienne.com (et qui sera ensuite re-routé vers le nouveau). Conçu avec la solution Arkothèque, le site des archives de la Haute-Vienne inclura donc au lancement les registres paroissiaux et d'état civil de 130 communes. Les généalogistes y retrouveront également le cadastre napoléonien avec une nouvelle interface, plus fiable que l'ancienne, ainsi qu'une boite à outil avec cartographie historique, donnant les subdivisions administratives de l'ancien régime, des listes des préfets, d'élus...

Entre 10 et 12 personnels des archives de la Haute-Vienne ont été mobilisés depuis un an sur ce projet qui avait pris beaucoup de retard, en raison d'une "numérisation antérieure fautive et incomplète", et pour laquelle il a fallu "vérifier et compléter par de la numérisation complémentaire et un renommage, voire une numérisation de registres entiers oubliés". "Nous compléterons ces mises en ligne par ajouts successifs, jusqu'à la fin de l'année 2015, sauf Limoges qui viendra en 2016", poursuit la directrice. "Nous travaillerons ensuite sur les registres matricules, d'abord de 1891 à 1921, les recensements viendront plus tard".

Dernier détail, le nouveau portail des Archives de la Haute-Vienne sera gratuit.

A lire :

Commentaires