Infos

Etat civil de Seine-Maritime : pas avant janvier, au mieux...

Alors que les généalogistes de Seine-Maritime n'ont actuellement plus aucune salle de lecture pour consulter les documents réels ou les microfilms, l'espoir de voir rapidement mis en ligne l'état civil de ce département normand s'éloigne. "Tous les éléments sont en place, mais ce ne sera pas avant janvier 2012, au mieux", nous a confié le directeur Vincent Maroteaux, se désolant de cette situation. Des problèmes budgétaires, désormais résolus ont retardé cette dernière étape -celle du calendrier-, une étape dans laquelle les archives départementales n'ont pas leur mot à dire, tout étant géré par d'autres services du Conseil Général.

La mise en ligne était prévue à l'automne, mais les archives départementales jouent de malchance et combinent projet virtuel et projet réel : en plein déménagement, le service va passer de deux à trois sites. Seule l'annexe de Darnétal est pour l'instant ouverte et encore, elle ne conserve que le cadastre napoléonien, des fonds d’archives d’entreprises et d’architectes ainsi que des archives des administrations postérieures à 1940. La réouverture de la salle de consultation est prévue en janvier 2012. Le site Web arrivera soit en même temps, soit plus tard.

Ce contretemps amène à se poser des questions. Qu'un département comme la Seine-Maritime tienne pour quantité négligeable des milliers de généalogistes, après tout, les chercheurs d'ancêtres en ont l'habitude. Plus étonnante est l'attitude de cette collectivité au regard de la bonne gestion : le Département doit recevoir une très belle subvention européenne pour la numérisation et la mise en ligne,comme nous l'écrivions en janvier. Seul problème, celle-ci est conditionnée par l'ouverture du site Internet avant la fin de l'année. La Seine-Maritime a t-elle les moyens de voir passer 174.000 euros sous son nez ?

Commentaires