Infos

État civil : nouveautés en ligne aux archives du Finistère

Les mois de novembre et décembre ont été fructueux pour la numérisation de registres aux archives du Finistère, puisque 31.600 nouvelles images ont rejoint le portail des archives en ligne. Il s'agit des registres paroissiaux issus de la collection départementale (3E : le double) de dix communes : Saint-Servais ; Saint-Jean-Trolimon ; Saint-Marc ; Saint-Mathieu-de-Fine-Terre ; Saint-Méen ; Saint-Pabu ; Saint-Renan ; Saint-Rivoal ; Saint-Sauveur ; et de deux registres issus de la collection communale (E DEPOT : l'original) en provenance de Saint-Yvi et Kerlouan.

Après la Révolution, d'autres registres -d'état civil ceux-ci- ont été numérisés. En provenance de la collection départementale (3E : le double), les registres des communes de Plounéour-Trez et Porspoder. Et en provenance de la collection communale (E DEPOT : l'original), un registre de Kerlouan

Comme les archives du Finistère alimentent leur portail par un important programme de numérisation, il est parfois difficile de savoir si ce que l'on cherche est déjà en ligne ou non. C'est pour cela que le site dispose d'une rubrique appelée "Ma commune est-elle numérisée ?" sous la forme d'un tableau consultable en ligne.

Il s'agit d'un très efficace outil de suivi sur l’avancée du programme de numérisation de la collection de registres d’état civil issus du versement des greffes des tribunaux (sous-série 3 E), afin de savoir :

  • Si les documents sont en cours de numérisation, et sont de ce fait non communicables en salle de lecture,
  • Si les documents sont numérisés et disponibles en ligne.

Ce tableau est aussi un état des lieux des collections de registres paroissiaux et d’état civil conservés dans la sous-série 3 E :

  • Il mentionne tous les registres paroissiaux (actes de baptêmes, mariages et sépultures jusqu'à 1792) et d'état civil (actes de naissances, mariages et décès depuis 1793), versés par les greffes des tribunaux de grande instance de Brest, Morlaix et Quimper au plus tard jusqu’à l’année 1937.
  • Il précise pour chaque commune (dans l’ordre alphabétique) et pour chaque typologie :
    • les dates extrêmes des documents (attention, les mentions de lacunes et de mauvais état matériel n’y sont pas indiquées)
    • le lieu de consultation (internet ou salle de lecture),
    • les différents supports de communication de ces archives (original, microfilm ou numérique).

Sont exclus de ce tableau, les registres paroissiaux et d’état civil déposés par les communes (série E Dépôt). Certains registres issus de cette collection sont disponibles sous format numérique ou microfilm.