Infos

Finistère, Hautes-Pyrénées, Meuse : l'état civil a le vent en poupe chez Filae

Le vaste mouvement d'indexation de l'état civil se poursuit chez Filae avec l'arrivée d'un nouveau département et d'un important complément pour un autre. En effet dans le Finistère et les Hautes-Pyrénées (et dans beaucoup d'autres départements), fini la corvée d'éplucher un à un les registres d'état civil du XIXe, il suffit de taper le nom de l'ancêtre recherché et avoir de bonnes chances de le retrouver. C'est l'effet magique de l'indexation. 

Dans le Finistère, l'état civil a été complété avec 1,2 million d'actes, faisant suite à l'ajout de 1,8 million d'actes en septembre. Cet enrichissement avec l'indexation des parents et des conjoints a également concerné huit départements, le Calvados, la Dordogne, la Loire-Atlantique, le Loiret, les Pyrénées-Atlantiques, la Seine-Maritime, la Vienne, le Var, ainsi que la ville de Bordeaux. 

Dans les Hautes-Pyrénées, département dont la mise en ligne de l'état civil par les archives n'est pas achevée, l'indexation par Filae suit le rythme des publications. L'état civil a été indexé avec parents et conjoints. C'est une première indexation puisqu'il y a de nombreuses lacunes dans la collection du greffe actuellement en ligne, suite à l'incendie de la Préfecture en 1808 durant lequel de nombreux documents d’archives ont été détruits. L'indexation représente tout de même 3,6 millions d'individus et un million d'actes allant de 1806 à 1893. 

Enfin, toujours dans les Hautes-Pyrénées, cette fois-ci, c'est au XVIIIe siècle que s'est attaqué Filae. Plus de 453.000 individus présents dans plus de 409.000 actes des registres paroissiaux allant de 1700 à 1792 sont trouvables en quelques clics. Un bon début là aussi, mais réservé comme toute consultation approfondie du portail, aux abonnés payants de Filae. 

[Edit 17/12/2020] Mi-décembre, Filae a indexé et ajouté 1,4 million d'actes de registres paroissiaux meusiens, pour la période allant de 1700 à 1792. De quoi larement compléter la collection qui comptait jusqu'à présent 352 000 actes.

Commentaires