Infos

Gallica publie le Journal Officiel de 1869 à 1946 en mode texte

Gallica publie le Journal Officiel de 1869 à 1946 et c'est une bonne nouvelle pour les généalogistes. Cette édition numérisée est constituée des Lois et décrets qui prend la suite du Moniteur Universel (1789-1868) et du Bulletin des lois (1789-1931). Elle contient donc les lois, décrets, arrêtés et informations parlementaires. On y retrouve à la fois la promulgation des lois et décrets, la publication des débats des assemblées parlementaires et toute la série des Documents administratifs.

Quel intérêt pour les chercheurs d'ancêtres ? En premier lieu le contenu, parce que le Journal officiel ne se limite pas à un organe parlementaire et juridique : c’est un outil précieux en raison des nombreuses listes de noms de personnes qu’il contient. Ces listes sont à chercher généralement à la fin de la « Partie officielle » et avant la « Partie non officielle », et parfois publiées à part. Elles portent sur des domaines très divers : le « classement des candidats emplois réservés » du ministère des Anciens combattants, les nominations, promotions, affectations professionnelles, les titulaires de la « Médaille d’honneur aux ouvriers et employés » ou de la « Médaille militaire », les promotions et nominations dans les ordres nationaux de la Légion d’honneur, ou encore l’attribution de pensions aux veuves et orphelins de la Grande Guerre. Enfin, le Journal officiel permet également de retrouver la trace de ses ancêtres si ceux-ci ont été naturalisés français à partir de 1924.

En second lieu, le Journal officiel numérisé par la BnF et proposé sur Gallica est interrogeable en mode texte. La recherche par patronyme est possible et elle peut être complétée par des outils bibliographiques disponibles dans les salles de lecture de la BnF – notamment des listes alphabétique de noms de personnes. Petite précision intéressant les généalogistes : deux portails généalogiques donnent accès à ce même Journal Officiel. Le premier est Geneanet qui reprend en fait la numérisation de Gallica et l'améliore par une Océrisation (reconnaissance optique de caractère), plus précise.

Le second portail généalogique à proposer le Journal Officiel est Genealogie.com, avec un point de vue radicalement différent. En juin 2015, cette entreprise a signé un accord avec l'éditeur du Journal Officiel, c'est à dire l'Etat, par le biais de sa Direction de l’information légale et administrative (DILA). L'opérateur de généalogie a numérisé et la transcrit la "bible de l'Etat" pour la période allant de 1869 à 1931. En toute logique, on peut s'interroger : pourquoi aller consulter sur un portail payant ce que l'on peut avoir gratuitement sur Gallica ?

Pour Emmanuel Condamine, directeur chez Genealogie.com, la réponse est simple : pour obtenir de meilleurs résultats. "Notre indexation porte sur de multiples champs : les noms, prénoms, type d'événement, les dates et le lieux et concernant les personnes, nous établissons les liens qui les unissent", indique t-il. "Si par exemple, une veuve reçoit une pension militaire, nous donnons le nom de feu son mari et de ses enfants... Et pour un nom courant, nous donnerons des résultats bien plus fins et cela évitera de consulter une à une les centaines d'occurrences proposées par d'autres systèmes", poursuit le responsable. A chaque généalogiste de voir donc si les propositions payantes sont plus intéressantes que les gratuites...

Liens :

A lire :

Commentaires

1 commentaire
  • Portrait de MASBOEUF Chantal

    Bonjour Je recherche l'article paru au J.O. en 1946. il s'agit de la médaille d'honneur de la famille française attribuée à Marie Thérèse PLEE épouse de BOUFFEL Joseph de Pernois dans la somme. Malheureusement je n'en connaissais pas la date. Merci pour votre éventuelle réponse.