Infos

Gaston Delaplace, chanteur occasionnel

Par Anonyme

Gaston Delaplace, né le 18 janvier 1892 à Reims, cousin de mon arrière-grand-père, est appelé à l'activité le 10 octobre 1913 au 161e RI basé à Saint-Mihiel.

Durant son service militaire, il recopie dans un cahier les paroles de 65 chansons qu'il illustre de dessins de revues reproduits à l'aide d'un carbone bleu puis coloriés. La dernière chanson est datée du 9 juillet 1914 et il écrit :"Encore 438 jours à tirer et on se casse". En fait, il sera mobilisé le 30 juillet 1914 et incorporé au 361e RI le 16 novembre 1914.

À la fin de son cahier, il rédigera ses « Souvenirs de la campagne contre l'Allemagne 1914-1915 » durant une permission fin novembre 1915. Ce récit se termine à la date du 8 octobre 1915. Le brouillon d’une demande de paiement de solde conservé dans le cahier, laisse entendre qu’il a été fait prisonnier par les « Boches » le 12 février 1916 : effectivement, le journal des marches et opérations du 361e RI mentionne, à cette date, une offensive allemande sur un secteur du front de la Marne.

Libéré en mars 1919, il sera mobilisé en 1939. Sur la photo ci-contre datant de 1939, est écrit au dos, à l'intention de mon grand-père « Que penses-tu du poilu de 1918 remobilisé en 1939 ? ». Je ne sais s'il a vraiment été engagé durant la Deuxième Guerre mondiale car les fiches matricules postérieures à 1906 ne sont pas disponibles sur le site des AD de la Marne (ce qui est regrettable pour le département le plus emblématique de la Première Guerre mondiale ...) et je ne connais pas non plus la date de son décès.

Mon oncle m'a indiqué qu'il avait une belle voix et qu'il était mis à contribution lors des noces et banquets pour quelques chansons de son répertoire. J'espère qu'il a pu en faire profiter ses camarades sur le front puis lors de sa captivité en Allemagne pour adoucir un peu leur quotidien ...

Commentaires