Infos

Incendie d'OVH, des sites d'associations de généalogie encore inaccessibles

Le 10 mars 2021, une partie de l'Internet français partait dans les flammes de l'incendie qui a affecté l'énorme data centre d'OVH à Strasbourg. Parmi les dizaines de milliers de clients qui se sont retrouvé subitement privés de toute présence sur Internet, figuraient bon nombre de sites Web généalogiques. Des services d'Archives départementales comme celui du Calvados ont été impactés, mais les sauvegardes n'ayant pas été touchées, les efforts du service informatique et du prestataire Naoned sont rapidement venus à bout du problème.

La plateforme Mnesys Expo, utilisée par de nombreux services d'archives a pu être affectée, mais tous les services étant redondants et les données répliquées, les portails étaient tous accessibles et opérationnels en milieu de matinée du 10 mars. Aucune perte de données n’est à déplorer. 

Il n'en va pas aussi simplement pour d'autres sites. "Nous avons bon espoir de récupérer rapidement notre Maison de la généalogie et notre salon virtuel", explique Valérie Arnold-Gautier, la présidente de la Fédération de généalogie. "Nous discutons avec notre prestataire pour savoir comment et quand il va reconstruire le site, nous en saurons plus d'ici environ trois semaines. C'est l'architecture du site qui n'est plus disponible, pas les données elles-mêmes. Par exemple, toutes les vidéos sont intactes sur notre chaîne YouTube. Notre contrat prévoyait de bonnes garanties et des sauvegardes".

D'un mal surgira un bien, la Fédération va regrouper toutes ses données et va même continuer à améliorer son salon virtuel. En septembre, la fédération basculera sur une V3 qui va notamment améliorer l'ergonomie de la vidéothèque.

Chez Brozer Téléarchives, même son de cloche : "Rien n'est perdu, mais c'est long de retrouver  un fonctionnement normal. Toutes nos données et nos images ont été sauvegardées. Nous attendons la mise à disposition d'un nouveau serveur OVH qu'il faudra ensuite configurer pour réinstaller le site", annonce Nicolas Lawriw, animateur du site. Brozer, qui héberge nombre de registres d'état civil de communes du Gard et des départements environnants est victime comme tous les autres sites d'un phénomène d'embouteillage. "OVH manque de serveurs, il est en train d'en configurer environ 15.000 et de les déplacer sur un autre site à Roubaix. Le problème doit donc être réglé en amont par OVH, avant que nous puissions intervenir". Le 31 mars, Brozer a annoncé le retour de Téléarchives.

Autre exemple, certains sites Expoactes semblent avoir été affectés, mais comme cette application est déployée par les associations sur leurs propres serveurs, que cela soit OVH ou d'autres, de rares cas de dysfonctionnements ont été signalés, mais tout semble revenu dans l'ordre comme dans l'Aube. Il y a aussi Gescime, qui fait une carte des cimetières pour les communes. Le site ne fonctionne plus, mais les bases de données étant sauvegardées, tout va être réinstallé dès qu'OVH aura fourni de nouveaux serveurs. Quant à Ancestris, le logiciel de généalogie gratuit, il a perdu dans l'incendie les sauvegardes de ses anciennes versions. Tout est fait actuellement pour les reconstituer, mais les versions actuellement installées ne sont pas affectées. La documentation qui avait disparu a fait son retour en ligne. 

Enfin, au Centre de Recherches sur l'Histoire des Familles (CRHF) de Guebwiller, le site a bien été impacté par l'incendie chez OVH et n'est plus disponible. "Suite au second incendie survenu chez OVH il y a quelques jours, notre site sera réinstallé sur des serveurs à Roubaix. Il faudra encore attendre une à deux semaines pour que tout rentre dans l'ordre", annonce Doris Kasser-Freytag, la vice-présidente de l'association. 

Commentaires