Infos

Indre-et-Loire : tous les registres d'ordre des hypothèques sont en ligne

Connaissez vous les registres d'ordre des hypothèques ? Si ce n'est pas le cas et que vous avez des ancêtres en Indre-et-Loire, c'est le moment de vous pencher sur l'une des sources d'un grand intérêt généalogique. Et bonne nouvelle, les registres d'ordre des conservations des hypothèques de Chinon, Loches et Tours pour la période 1800-1955 ont été numérisés et sont consultables en ligne et en salle de lecture.

L'intérêt généalogique, c'est de pouvoir accéder à tout acte ayant entraîné une mutation de propriété immobilière, que cela soit un acte de vente, un partage de succession, un échange, etc. Et cela est possible, même lorsqu'on ne connaît pas l'existence d'un acte, ni les références de transcription. Attention, la mise à jour du site de l'Indre-et-Loire concerne bien les "registres d'ordre" qui servent de clé d'accès obligatoire aux registres d'inscriptions et de transcriptions des hypothèques. Ces derniers restent uniquement consultables sous forme originale en salle de lecture. La consultation des registres d'ordre numérisés sur Internet permet de préparer la recherche avant la venue sur place.

Comment utiliser ces fameux registres d'ordre ? Suivez les modes d'emploi concoctés par les archives de l'Indre-et-Loire (l'introduction du répertoire de la sous-série 4 Q - Volume 1 : Chinon et Loches, un second volume est consacré aux hypothèques de Tours). Les trois types de registres s'utilisent dans cet ordre : 1. les registres indicateurs des tables alphabétiques, 2. les tables alphabétiques (classement par ordre alphabétique des noms mais pas des prénoms), 3. les répertoires (pour chaque personne sont mentionnés les actes avec renvoi vers les registres de transcription).

Pour la suite, il faut aller en salle de lecture en indiquant la référence de chaque acte retrouvée par le répertoire pour connaître la cote du document aux Archives départementales et formuler votre demande de communication. Dernier "piège", le lieu : tous les registres de transcription de Chinon et ceux d'après 1940 de Tours sont conservés sur le site de Chambray. Pensez à faire une demande de réservation pour pouvoir les consulter en salle de lecture !Liens

Commentaires