Infos

L'Allier est en ligne, Saint-Ouen aussi

Les archives départementales de l'Allier ont tenu promesse et ont mis en ligne ce matin les registres d'état civil numérisés anciens (moteur de recherche ici). Très attendue, cette collection Internet concerne les 321 communes du département, depuis les registres paroissiaux jusqu'à ceux de l'état civil. Pour les dates, les premiers registres paroissiaux sont ceux de Saint-Pourçain-sur-Sioule et débutent en 1553, la moyenne étant généralement plus tardive au milieu du XVIIe siècle. L'état civil moderne intègre bien sûr les tables décennales et les registres de naissance, mariage et décès depuis 1792 jusqu'à 1902 ou 1903.

Cependant, en attendant une importante mise à jour dans les semaines à venir, le généalogiste observera de grandes disparités selon les paroisses et les communes : dans certaines, les registres sont tous en ligne, dans d'autres, la présence sur Internet est partielle, puisque la numérisation a été faite dans un deuxième temps. Pour s'y retrouver, les AD 03 publient un tableau récapitulatif (lien PDF ici).

L'autre bonne nouvelle de ce début 2011, c'est la mise en ligne des registres de Saint-Ouen dans l'actuel département de la Seine-Saint-Denis. En effet, le Portail des Médiathèques et des Archives municipales de la Ville de Saint-Ouen donne accès au fonds les plus consultés et les plus fragiles de cette commune : les registres paroissiaux (baptêmes, mariages et sépultures) de 1568 à 1792, les registres d'état civil (naissances, mariages et décès) de 1793 à 1908 et les tables décennales de 1793 à 1902. Ces sources généalogiques sont complétées par des documents intéressant l'histoire de la municipalité, l'évolution urbaine de Saint-Ouen et son histoire industrielle (photothèque avec cartes postales, affiches, plans, enquêtes publiques, etc.).

Commentaires