Infos

L'Alsace numérise les noms des victimes de la guerre et son livre foncier

L'Alsace numérique commence à prendre une belle tournure. Après l'état civil du Bas-Rhin entièrement numérisé, le département vient d'annoncer l'ouverture en janvier d'une base de données des victimes alsaciennes de la Seconde Guerre mondiale.

Elle sera consultable sous forme électronique sur des bornes installées au Mémorial de l'Alsace-Moselle, à Schirmeck à partir du 26 janvier 2010, et dès le début janvier aux archives départementales du Bas-Rhin à Strasbourg, selon le quotidien 20 Minutes

Cette base au caractère incomplet et évolutif vise à terme à recenser l'ensemble des victimes alsaciennes de la Seconde Guerre mondiale afin de leur rendre hommage. On y trouvera toutes les informations nominatives (noms et parcours biographiques) qui ont pu être recensées à ce jour dans les sources d'archives disponibles sur la période de Guerre, qu'elles soient d'origine française, allemande ou russe, soit 25.000 incorporés de force alsaciens morts pour la France, 2.500 Alsaciens morts sous l'uniforme français et 4.000 Français dont le nom a été repéré dans des archives russes. Elle s'adresse :

 

  • aux familles, afin d'y trouver la trace d'un parent, (père, grand-père, oncle, etc.) et de retracer leur parcours militaire, parfois même y découvrir une information nouvelle issue des archives russes, que le Conseil général s'évertue à collecter et traduire,

  • aux chercheurs, afin d'effectuer des travaux statistiques et de recherches,

  • et au grand public, de manière à se rendre compte du lourd tribut payé par la région durant la Seconde Guerre mondiale et mettre un nom sur les tragédies humaines qui ont marqué son histoire contemporaine.

 

Visant l'exhaustivité, la base sera complétée au fur et à mesure de l'exploitation des documents d'archives, mais aussi des témoignages et renseignements donnés par les familles des personnes concernées.

La numérisation du Livre foncier avance également à grand pas. Les 30.000 registres soit 15 kilomètres linéaires de cet équivalent du cadastre (un système de publicité foncière spécifique à l'Alsace et à la Moselle) ont été regroupés à Habsheim. Cette numérisation intéresse les généalogistes, car même si aucun document ne sera consultable en ligne, et si aucune recherche ne pourra se faire sur place, il sera possible de demander des copies d'actes extraits du livre foncier et du registre des dépôts (service payant) beaucoup plus rapidement qu'aujourd'hui. (1) l'état civil du bas-Rhin numérisé est consultable dans la salle de lecture de Strasbourg. Mais il se fait un peu attendre sur Internet ou il est annoncé pour 2011 en ligne.

Commentaires