Infos

L'état civil de Gennevilliers est en ligne

La ville de Gennevilliers dans les Hauts-de-Seine vient d'ouvrir un intéressant site Web pour ses archives communales. On y trouve l'état civil ancien depuis 1659, date des premiers actes de la paroisse jusqu'à 1904 pour les actes les plus récents. Cet ensemble s'avère beaucoup plus complet que celui proposé par les Archives départementales des Hauts-de-Seine et surtout propose une autre collection de l'état civil : l'originale.

Classiquement, les registres numérisés sont feuilletables, avec un visualisateur, comme dans toutes les communes et départements qui ont ouvert ce genre de site. Mais là où Gennevilliers se démarque (et rejoint Meudon, autre commune du département à proposer de l'indexation), c'est avec la possibilité d'effectuer une recherche directement par nom, puisque tous les actes de 1659 à 1892 et les mariages et décès jusqu'en 1904 ont fait l'objet d'une transcription et d'une indexation. Ainsi, une simple requête dans le moteur de recherche vous dira si la personne indiquée a bien fait l'objet d'un acte dans la paroisse ou la commune.

Le moteur de recherche des patronymes est assez élaboré. Vous pouvez d'abord choisir le type d'acte souhaité, naissance, mariage, décès, puis indiquer un nom de famille (la recherche sur les premières lettres du nom est possible), puis un prénom et même le sexe de la personne. Enfin, un astucieux curseur vous permet de sélectionner une échelle de dates.

Pour chaque résultat, en un clic, vous obtenez une fiche résumant les informations recueillies directement dans l'acte. Par exemple, la fiche de sépulture de Jean-Baptiste Eustache Martin le 17 août 1738 vous apprendra qu'il était jardinier de M. Charlière, bourgeois de Gennevilliers et qu'il était âgé de 57 ans, suivent les noms des témoins. Pour vérifier tout ça, le site Web vous propose de cliquer sur le lien qui ouvre la version image de l'acte. Vous retombez alors dans la partie du site dédiée à la visualisation des registres, très bien faite elle-aussi.

L'ergonomie de ces pages clairement tournées vers l'utilisateur généalogiste répond à tous les besoins des chercheurs d'ancêtres (on peut même télécharger les pages des registres ou une partie de la page seulement). Ce n'est sans doute pas un hasard si le nom d'un généalogiste (Alain Perret) apparaît dans les remerciements...

Liens :

A lire :

Commentaires