Infos

L'histoire du Soldat inconnu le 11 novembre sur France 5

« Soixante-dix millions d’hommes ont porté l’uniforme pendant le conflit, 10 millions ont été tués, 20 millions ont été blessés » : Jay Winter, historien américain, rappelle le coût humain de la Grande Guerre. Parmi les victimes, 350.000 soldats, broyés sous le feu de l’artillerie lourde, n’ont jamais été retrouvés ou identifiés.

Face à cette mort de masse, la population s’inquiète. Dès 1915, Gabriel Boissy, journaliste revenu du front, écrit sur le sujet. En juillet 1918, un député, Maurice Maunoury, propose l’inhumation d’un fantassin inconnu. L’idée d’un anonyme qui illustre le sacrifice de la nation est désormais acquise, mais il faut attendre deux ans pour que le projet aboutisse. La décision de la Grande-Bretagne d’inhumer un soldat inconnu dans l’abbaye de Westminster le 11 novembre 1920 précipitera les événements.

France 5 nous fait revivre cette histoire dans un documentaire de Christophe Weber qui fait appel à d’abondantes archives, films, photos, correspondances, mais aussi extraits de discours et reconstitutions. Auparavant, la programmation spéciale de la chaîne pour la commémoration de l’Armistice sera lancée le lundi 7 novembre avec la diffusion d’un téléfilm, « La Tranchée des espoirs », qui raconte un épisode de fraternisation entre soldats français et allemands, coupés du reste de leur armée, en juin 1918.

  • Lundi 7 novembre 20h35, téléfilm « La Tranchée des espoirs », de Jean-Louis Lorenzi (durée : 110’)

  • Vendredi 11 novembre à 10h15, documentaire « La Dernière bataille du Soldat inconnu », de Christophe Weber (durée : 52’)

Suivez-nous aussi sur Facebook et Twitter

Commentaires