Infos

La Charente lance une campagne de numérisation de 4 ans pour ses archives

C'est parti pour une nouvelle campagne de numérisation aux Archives départementales de la CharenteElle concerne les répertoires de formalités hypothécaires, les registres paroissiaux de la collection communale, un titre de la presse quotidienne locale, à savoir Charente Libre pour les années 1946-1947 et des registres d’état civil.

C'est la société CADN basée à Dunkerque qui a remporté ce marché public d’une durée de 4 ans. En mai, un premier lot de documents a déjà été pris en charge et a permis de traiter la moitié des registres de formalités du bureau d’Angoulême (environ 49.000 vues), les registres BMS des paroisses d’Abzac à Bellon (près de 38.000 vues) ainsi que la Charente Libre des années 1946 à 1947 (2060 vues).

Par ailleurs, les tables de successions et absences de la période 1860-1969 sont de retour en salle de lecture. Elles ont été numérisées par la société A3DNum basée à la Rochelle. Cette opération a été financée par le cabinet de généalogistes professionnels Coutot-Roehrig dans le cadre d’une convention de partenariat. L’ensemble représente près de 49.000 vues actuellement en cours de contrôle et seront prochainement disponibles en salle de lecture via le site internet.

Enfin, les archives de la Charente disposent d'un atelier de numérisation interne, il a fêté son premier anniversaire cet été. Il permet notamment de répondre aux demandes des lecteurs et des internautes et de traiter des documents particulièrement précieux ou fragiles, par exemple les dossiers de la Cour de justice, les annuaires de la Charente, ainsi que certains ouvrages ou brochures de la bibliothèque.

Les Archives de la Charente ont commencé la dématérialisation de certains documents d'archives dès 2007 avec les plans du cadastre napoléonien. Cette première expérience a débouché deux ans plus tard sur un projet de numérisation de masse. 

Entre 2010 et 2014, c'est l'état civil qui est passé sous les scanners, soit 6.850 documents produisant 1,4 million d'images numériques. En 2015 , la seconde opération de numérisation de masse a concerné les derniers registres matricules, les états de sections et matrices cadastrales. 

Commentaires

3 commentaires
  • Portrait de Michel BASLY

    Pour Elodie , je me suis trouvé pour une commune précise d'avoir besoin des documents d'avant 1737. La solution faire venir aux AD de votre département depuis les AD de la Charente, les microfilms concernés et faire les photos sur un APN (avec pied)
  • Portrait de Bruno Rivet

    Toujours cette petite impression de fierté ;)
  • Portrait de Elodie Bonnet

    Lorsque les Archives de Charente ont numérisé les registres paroissiaux, ils se sont limités à ce qu'ils avaient en magasin, c'est-à-dire la collection du greffe qui débute en 1737. Or beaucoup de communes de Charente ont des registres remontant souvent jusqu'à 1580. Les généalogistes ou chercheurs en historien locale qui ne résident pas en Charente sont donc privés pour l'instant de pouvoir consulter des registres existants sur une période d'environ 160 ans, tous bien planqués dans chaque petite mairie. C'est donc une super nouvelle, vivement que ces sympathiques registres remplis d'infos inédites soient disponibles en ligne !