Infos

La Dordogne : 90% de l'état civil ancien est en ligne !

En juillet, les archives départementales de la Dordogne avaient déjà placé 90% des vues numérisées des registres paroissiaux et de l’état-civil sur leur site Internet. Le serveur des AD 24 héberge désormais quatre millions de vues, soit huit millions de pages. L'objectif de mettre en ligne la totalité de l'état civil ancien de ce département avant la fin de l'année 2011 semble à portée. La mise en ligne se fait par cantons, il y a un petit truc pratique pour savoir si une commune est disponible : allez dans l'outil de localisation géographique, sur la carte, cliquez sur un canton, la liste des communes numérisées apparaît en vert.

Sur un autre point, les archives départementales reconnaissent une difficulté : la visionneuse ne fonctionne pas bien avec le navigateur Internet Explorer version 9. En attendant son amélioration, les internautes sont invités à faire part de leurs remarques et à utiliser un autre navigateur (Firefox, Chrome, etc). Sinon, si vous ne souhaitez pas changer d'outil, vous pouvez également cliquer sur le petit carré bleu, avec une ligne brisée à l'intérieur, à droite dans la barre d'adresse. Cela le rend compatible avec les versions antérieures d'Internet Explorer utilisées par certaines applications.

Les archives départementales de la Dordogne disposent avec ce site Internet d'une belle vitrine numérique, avec l'état civil, les tables décennales et le cadastre susceptible d'attirer les généalogistes. D'autres fonds numérisés et disponibles en ligne valent eux aussi de nombreux "clics": la collection de 2700 cartes postales, celle des 127 sceaux restaurés dont 74 du XIIIe au XVe siècle, et enfin, le fonds photographique Laffargue-Guimard. Cet instituteur et photographe amateur a saisi de 1895 à 1929, des pans entiers de la vie rurale à Vendoire et à Trémolat (Dordogne) ainsi que dans les communes alentour.

Après la fin de la mise en ligne de l'état civil, les Archives départementales de la Dordogne envisagent de numériser et mettre en ligne d'autres documents d'intérêt généalogique comme les recensements, puis dans un avenir plus lointain, les tables de recensements militaires et les tables de successions et absences.

Commentaires