Infos

La France commémore les années en 6

Les Commémorations évoluent en 2016, en tous cas dans leur présentation. Pour ses trente ans, le recueil abandonne le classement thématique pour reprendre celui d'origine, chronologique. Ainsi, le Haut-Comité des Commémorations nationales a sélectionné une centaine d'événements s'étant déroulés dans une année terminant par le chiffre 6 -comme 2016, c'est le principe-. Cette année, les faits mémoriels vont de l'an 316 jusqu'à 1966, de la naissance de saint Martin jusqu'à la sortie de la Grande Vadrouille !

Les généalogistes ne fréquenteront évidemment pas ces dates extrêmes qui ont peu de sens dans le cadre d'une recherche d'ancêtres. Mais ils se plongeront avec délice dans tout le XVIIe, le XVIIIe, le XIXe et la première moitié du XXe siècle. Le recueil permet notamment de comprendre la fondation de Lorient en 1666 expliquée par l'archiviste paléographe René Estienne. De revenir sur les conséquences de l'exécution de l'irrévérencieux chevalier de La Barre en 1766, décrites par Bruno Ricard, sous-directeur aux archives de France. De faire la lumière sur la découverte en 1866 du site préhistorique de Solutré et la naissance de la "science des origines", par Jean Combier du CNRS. Ou la même année, "d'assister" à la création des Orphelins apprentis d'Auteuil, narrée par l'écrivain Alexandre Jardin. Anniversaire oblige, un chapitre particulier est consacré au temps de la Grande guerre avec ses lieux (Verdun, la Somme) et ses acteurs (Galliéni).

Le recueil des Commémorations nationales est publié par les Éditions du Patrimoine, sous l'égide du Centre des Monuments nationaux. Et c'est toute une chaîne de "fabrication" qui est à la manœuvre ! L'autorité scientifique est assurée par le Haut-Comité, présidé par Danièle Sallenave de l'Académie française, la publication est dirigée par Hervé Lemoine, patron du SIAF et réalisée par Philippe-Georges Richard, le délégué aux Commémorations nationales, lui-même assisté de toute une équipe. Dans le Recueil des Commémorations nationales, les notices sont tout aussi intéressantes que leur mode de sélection et témoignent de la volonté des pouvoirs publics de scruter hier pour en tirer ce qui fait sens aujourd'hui.

Liens :

Commentaires