Infos

La Maison de la Grande Guerre à Boulogne-Billancourt (92)

A l'occasion des commémorations de la Première Guerre mondiale, la ville de Boulogne-Billancourt s'est lancée dans un projet pour le moins original, mêlant travail de recherche et exposition. Elle présente pendant cinq ans - de novembre 2014 à novembre 2018 - une exposition sur l'histoire des habitants de Boulogne durant le premier conflit mondial.

Visible dans le hall de l'Hôtel de ville, la "Maison de la Grande guerre" présente des souvenirs et documents personnels, apportés spontanément par les familles des Boulonnais ayant vécu cette période.

Originale par sa durée, l'exposition l'est aussi par son caractère évolutif car plusieurs thèmes liés à la Première Guerre mondiale seront abordés durant ces cinq ans. La mobilisation des hommes, la vie quotidienne à l'arrière du front, le quotidien des soldats sur le front, l'activité économique et sociale...permettront aux visiteurs d'appréhender la façon dont la guerre a été vécue à Boulogne et par ses habitants.

Faute de connaître le nombre exact de Boulonnais morts durant cette guerre, le monument aux morts - œuvre de Paul Landowski, sculpteur dont le nom reste lié à Boulogne où il habita jusqu'à son décès - ne mentionnait aucun nom... Pour corriger cette lacune, les Archives municipales se sont lancées, comme le font les généalogistes, dans le dépouillement de leurs documents.

La confrontation des registres d'état civil et de plusieurs autres sources ont permis de constituer une base de données de 1965 noms de soldats "morts pour la France". Intitulée "Un nom, un homme", elle est interrogeable sur deux postes informatiques situés dans l'espace d'exposition, mais aussi accessible en ligne. A l'instar des généalogistes, les Archives municipales ont voulu aller au-delà de la simple mention des noms et prénoms en essayant de reconstituer les détails de la vie de chacun de ces hommes morts au combat. A chacun correspond donc une page qui présente les informations d'ores et déjà retrouvées et qui pourra être complétée ultérieurement.

Les Archives appellent d'ailleurs à ce qu'on leur confie des documents liés à Boulogne durant les années 1914-1918 afin de les numériser. Le projet mené autour de "La Maison de la Grande guerre" est donc aussi participatif.

Commentaires