Infos

La Meurthe-et-Moselle publie les registres matricules

Les registres matricules militaires font leur apparition sur le portail des archives de la Meurthe-et-Moselle. Il s'agit des classes 1887 à 1921 correspondant aux listes d'appelés âgés de 20 ans. Vu la période publiée, ce sont pour la plus grande partie les soldats mobilisés et incorporés sous les drapeaux lors de la Première Guerre mondiale.

La recherche des soldats se fait directement depuis la page de présentation des registres matricules.Elle a lieu de manière classique : il faut connaître la date de naissance de l'intéressé, ajouter 20 ans pour sélectionner la classe d'âge correspondante dans le menu déroulant. Si vous connaissez son lieu de domicile au moment de sa vingtième année, faites dérouler le second menu pour choisir un bureau de recrutement. Et c'est là que cela devient complexe, même si le département de Meurthe-et-Moselle ne comporte que deux bureaux de recrutement, Nancy, chef-lieu de la 20e région militaire et Toul, une subdivision.

En effet, tous les jeunes gens domiciliés dans le département ne sont pas rattachés aux bureaux de recrutement départementaux. La logique des circonscriptions militaires n'étant pas celle de l'administration civile, la Meurthe-et-Moselle en est un bel exemple. Les jeunes appelés domiciliés dans le Pays-Haut (arrondissement de Briey) étaient recrutés au bureau de Mézières (Ardennes) et leurs fiches matricules sont conservés soit aux archives départementales des Ardennes, soit aux archives départementales de la Meuse (bureau de recrutement de Bar-le-Duc), soit aux archives départementales de la Moselle pour les personnes nées après 1873 (bureaux de recrutement Metz-Nancy et de Thionville-Nancy : registres consultables en ligne pour les classes 1896-1920). A cela, il faut ajouter qu'il n'existe pas de registres matricules avant 1896 pour les soldats de l'armée française non mosellans.

Quant aux registres matricules relatifs aux recrues de l'arrondissement de Lunéville, ils sont conservés aux archives départementales de Meurthe-et-Moselle ou, par défaut soit aux archives départementales des Vosges, soit aux archives départementales de la Haute-Saône (tables des registres consultables en ligne), soit aux archives départementales de la Haute-Marne.

Bref, si vous avez pu suivre le mode d'emploi très précis élaboré par les archives de Meurthe-et-Moselle, il vous reste à accomplir une dernière "formalité" : trouver le numéro matricule de votre soldat. La démarche est classique et valable dans tous les départements qui n'ont pas indexé leurs Poilus et conscrits. Il convient de consulter les tables alphabétiques des noms dans l'un des deux bureaux, Nancy ou Toul, selon l'origine géographique de votre conscrit. Après 1901, consultez directement les tables fusionnées des deux bureaux. Une fois muni du numéro matricule, passez aux registres matricules eux même pour y puiser les informations attendues : état civil, signalement, affectations militaires. Attention, les états de services militaires – y compris ce qui se rapporte au parcours du conscrit pendant la guerre – ne sont pas pour autant systématiquement renseignés dans ces feuillets, préfèrent prévenir les archivistes de Meurthe-et-Moselle...

Commentaires