Infos

Le défi de la rentrée : qui est la mystérieuse domestique ?

La mémoire familiale veut que (Joseph) Raoul ARTUR du PLESSIS, né à Saint-Pierre-de-la-Martinique en 1867 et décédé en 1940 à Marseille (où il était négociant), se soit marié sur le tard, à 54 ans, après avoir eu une histoire d’amour, qui s’était terminée tragiquement. On dit encore que la bien-aimée était sa domestique et qu’il l’aurait fait inhumer dans un caveau à deux places, dont l’autre lui était réservée.

Descendant de Raoul, Philippe Grélat, passionné de généalogie, a voulu vérifier cette légende et a pour cela, des années durant, chercher à identifier la maîtresse en question, en passant au peigne fin les archives familiales, jusqu'à avoir été un beau jour interpelé par un petit papier, trouvé entre les pages d’un ancien missel, petit papier encadré de noir, à l’image des nombreux et classiques "souvenirs pieux" contenus dans le même ouvrage.

C’est ce papier, sur lequel était tracée une croix, accompagnée de la mention "accident, Marseille, 16 mai 1918" qui lui a permis d’identifier la femme en question.

Saurez-vous aussi fort que lui, pour trouver ses prénoms et son nom de famille ?

D'ici le 2 septembre 2019, complétez le formulaire ci-dessous pour soumettre vos réponses.

Cinq personnes, dont le nom sera tiré au sort, parmi les fins chercheurs qui auront trouvé la solution, recevront en cadeau Le Dico des politiques de Jean-Louis Beaucarnot.

Les résultats de l'énigme et le nom des heureux généalogistes ayant trouvé la réponse seront publiés dans le prochain numéro de La Revue française de Généalogie.

ATTENTION : si vous prenez plaisir à relever ces défis, n’en privez pas les autres, en évitant de publier ou de mettre en ligne de quelque façon que ce soit les données de votre recherche (sur Geneanet, Filae ou tout autre site).

 

Commentaires