Infos

Le Morbihan à découvrir en images de 1890-1925

Les archives départementales du Morbihan proposent donc en ligne trois nouvelles collections de fonds d'images. Issues de plaques de verres, ces images ont parfois servi de matrices à des cartes postales diffusées à des milliers d'exemplaires. Il y a le fonds David, composé de quelques 750 négatifs souples en nitrate de cellulose. Ce support est apparu à la fin du 19e siècle pour remplacer le verre. Ce matériau connu pour son instabilité chimique soulève des problèmes de conservation et de sécurité : auto-dégradation, inflammabilité, émanations gazeuses toxiques. La numérisation devenait nécessaire. Les négatifs sont entrés dans les collections publiques du Morbihan après l'arrêt de l'activité de la maison d'édition David à Vannes, vraisemblablement après la disparition de la veuve d'Alphonse David en 1928. Les images ont été prises dans le département du Morbihan, sauf Lorient et Port-Louis, couverte par l'éditeur Laurent, et la région de Guémené-Gourin-Le Faouët, couverte par Villard.

A voir aussi en ligne, la collection Guégen (1890-1930), un ensemble de 400 plaques de verre qui témoigne de la vie familiale et professionnelle de Paul Lotz, député du Morbihan et maire de Saint-Aignan. Les clichés illustrent l'activité agricole au début du 20e siècle et les débuts de la mécanisation dans la campagne morbihannaise. D'autres lieux sont représentés comme Carnac, ville de villégiature ou Rennes et Paris où Paul Lotz se rendait dans le cadre de ses mandats électifs.

Enfin, la collection Abbé Gaubert (1899-1945) reflète principalement la vie religieuse du Morbihan et de Sainte-Anne-d'Auray, dont tout une série de clichés sur une représentation du Théâtre Populaire Breton de Sainte-Anne-d'Auray (Le Bayon) évoquant la vie de Yves Nicolazic. Cette collection conserve également des clichés sur la construction et l'inauguration du mémorial de la première guerre mondiale à Sainte-Anne (1925-1937).

Mettre des images en ligne, voilà une excellente initiative des archives du Morbihan. Seul bémol, la visualisation relève de la démarche du chercheur et non du curieux. Car pour accéder aux images, nul lien direct et encore moins de possibilité d'affichage par lot. Pour voir ces belles photos anciennes, vous devez passer par le catalogue, identifier chaque image et cliquer lien par lien. Fastidieux. Alors qu'une fonction diaporama serait si agréable...

Commentaires