Infos

Un nouveau visage pour le Web des archives d'Outre-Mer

La métamorphose est agréable : le site des Archives nationales d'Outre-Mer s'habille désormais de couleurs chatoyantes et invite le visiteur à rentrer dans le riche univers des fonds conservés par cette institution méconnue. Modernisé, le portail a l'ambition de se mettre davantage au service de ses utilisateurs avec une présentation plus claire et des accès plus facile aux fonds numérisés. Pour accompagner ce changement, 2.000 photos viennent d'être rajoutées dans la base d'images "Ulysse". Elles concernent les DOM mais aussi l'Indochine, les Comores, Madagascar, le Sahara, le Mali et l'Algérie. De nombreux nouveaux inventaires sont également accessibles en ligne. Récemment, l'état civil de Guadeloupe a été complété avec les registres de Basse-Terre de 1679 à 1900 et Pointe-à-Pitre de 1728 à 1907 et pour l'Algérie, les actes numérisés des années 1905 à 1909.

Rappelons que les généalogistes aux racines d'Outre-Mer disposent de deux accès à des données intéressantes pour la recherche de leurs aïeux :

  • la Base nominative des personnes et des familles citées dans les inventaires d'Archives (il suffit de taper un nom dans le moteur de recherche, mais attention, la base nominative s'arrête à 1905),

  • et l'état civil numérisé de certains départements d'Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Saint-Domingue, Sainte-Lucie, Île Royale et Saint-Pierre-et-Miquelon) et anciennes colonies (Algérie), le tout étant également accessible par le répertoire général.

La nouvelle présentation constitue donc une avancée notable, mais on peut regretter que le mouvement ne soit pas allé jusqu'à l'intégration totale de l'IREL, la base de données des instruments de recherche en ligne. Pour toute recherche dans les inventaires et même dans les images des registres numérisés, le chercheur est obligé de quitter le portail ANOM pour se rendre sur l'IREL, quitte à faire des aller-retour entre ces deux sites, l'un expliquant le fonctionnement de l'autre. Ce petit inconvénient est gommé par le système des onglets, il suffit de garder ouvert chaque site et de cliquer d'un onglet à l'autre.

Suivez-nous aussi sur Facebook et Twitter

Commentaires