Infos

Le site des Archives de l'Aube, tout nouveau, tout beau

Les Archives de l'Aube viennent de lancer une nouvelle version de leur site Internet. Tout nouveau, tout beau, il répond mieux aux exigences formulées à la fois par les archivistes eux même, mais aussi par ses utilisateurs, chercheurs, historiens et bien sûr, au premier plan, les généalogistes. Clin d'oeil aux nouvelles utilisation, toutes les images du site sont accessibles avec une tablette tactile, voire un smartphone, la technologie Flash ayant été écartée. Cela peut paraître surprenant, mais les consultations des sites Web d'archives avec ce type d'équipement sont de plus en plus nombreuses, malgré la taille réduite des écrans.

La nouvelle version du site n'a pas oublié la bonne organisation de l'ancien et reprend sa hiérarchie des rubriques. Les chercheurs sont invités à se pencher vers les ressources du site en terme d'inventaires, bibliothèque et archives numérisées pour y commencer leur requête. Pour ceux qui savent vraiment ce qu'ils veulent, c'est direction la consultation des documents permettant par exemple de faire sa généalogie en ligne avec l'accès en un clic aux sources indispensables : tables décennales, registres paroissiaux et actes d'état civil, registres matricules militaires, recensements de la population, tables des successions et absences, sans oublier le fichier généalogique Chandon et ses 8.000 patronymes.

Impossible évidemment de lancer une nouvelle version sans mettre les visiteurs un peu en appétit, soit avec des nouveautés, soit en les faisant patienter avec quelques annonces. Au chapitre des nouveautés, vous pouvez par exemple consulter les documents numérisés de l'abbaye de Clairvaux en corrélation avec l'exposition Clairvaux 2015. Et d'ici quelques jours, toutes les bases de données, c'est à dire l'intégralité du site sera interrogeable en recherche libre, grâce au nouveau moteur de recherche.

Mais il est à parier que les généalogistes frétilleront davantage avec la mise en ligne annoncée des compléments des registres matricules militaires de la période 1872-1877 et 1902-1921. Une section dédiée aux archives des particuliers et des collectivités est également annoncée, tandis que chaque mois, un document ou une oeuvre d'art seront mis en valeur.

Les archives de l'Aube proposent aux internautes d'ouvrir un espace personnel qui permet de conserver les images intéressantes. Enfin, l'espace collaboratif est ouvert à ceux qui souhaitent annoter les ressources. Deux fonds sont ouverts à ce type de travail collaboratif : l'état civil de la ville de Troyes et les recensements de population. Généalogistes de l'Aube, à vos claviers !

Commentaires