Infos

Le site des archives de Paris est "en rodage"

Le nouveau site des Archives de Paris a créé la surprise chez les utilisateurs et certains ne s'y retrouvent plus. A lire les commentaires laissés par les internautes au bas de notre note de présentation du 20 février, les avis sont partagés. Certains sont satisfaits et ont retrouvé la transcription du décès d'un cousin "Mort pour la France" dont le registre n’était pas accessible sous l'ancien portail. D'autres ne voient pas le progrès, regrettent l'absence de liens permanents et quelques disparitions d'outils pratiques. Par exemple, le lien de la recherche d'origine en haut de l'écran, bien utile lorsque l'on fait des recherches plusieurs heures, a disparu.

Disparu aussi, le lien pour voir tout le registre si l'on ne trouve pas l'acte à la date connue et exit, le petit indicateur qui signalait les arrondissements non encore regardés... Un internaute porte un jugement sévère sur le nouveau portail : "Je suis extrêmement déçu par ce nouveau site, c'est à se demander si ceux qui l'ont conçu ont l'habitude de faire des recherches (...) c'est devenu un site banal de présentation médiocre".

La réponse des Archives de Paris s'affiche sur le site, reconnaissant quelques bugs et donnant des solutions pour les résoudre. Par exemple, si vous ne parvenez pas à accéder au site et à consulter les archives numérisées, commencez par vider le cache de votre navigateur Web. Par ailleurs, les archives de Paris ont constaté des anomalies techniques dans l’import d’un certain nombre d’images qui empêchent effectivement leur affichage et travaillent actuellement à la résolution de ce problème.

Enfin, pour les habitués de l'ancien site canadp, qui ne retrouvent plus leurs repères dans la nouvelle visionneuse, une page a été créé spécialement pour aider à mieux comprendre ses fonctionnalités. Concernant la fonction « Voir tout le registre », développée spécifiquement pour la précédente application, elle n'a pu être reprise dans la nouvelle version pour des raisons techniques. Mais si vous l'utilisiez pour consulter les tables alphabétiques présentes en fin de registre d'actes d'état civil, pour la période 1860-1899, sachez qu'elles apparaissent désormais systématiquement dans les résultats de recherche après les actes.

Le message se veut rassurant, le nouveau site Internet est appelé à s’améliorer et s’enrichir au fil du temps et ses responsables se disent "sensibles à l’ensemble des remarques et suggestions de nos internautes pour leur offrir le meilleur outil possible". Car dans cette histoire, il ne faut pas oublier le côté positif : ce nouvel outil s'affiche sans problème sur tablettes et smartphones, quel que soit leur système d'exploitation. Et côté contenu, il permet non seulement de retrouver les 5,5 millions d’archives numérisées déjà consultables, mais il a aussi été enrichi de nouveaux fonds tels que les hommages aux victimes des attentats de 2015.

Les archivistes l'assurent : de nouvelles numérisations viendront progressivement étoffer l’offre en ligne, à commencer par les actes de décès de 1945 à 1987 au 2e trimestre 2017. Par ailleurs, la numérisation des registres matricules 1887-1921 est en cours, et après indexation permettant la recherche par nom, la mise en ligne sera effectuée à l'automne (en même temps que la publication en parallèle sur le site Grand Memorial). De quoi certainement apaiser la déception de certains internautes...

Lire aussi notre dossier spécial avec nos conseils d'utilisation et les annonces du directeur des Archives de Paris (accès payant)

Liens

Commentaires