Infos

Les archives d'Orléans s'ouvrent à la lecture sur tablettes

Le site Web des archives d'Orléans accentue sa mue vers les utilisations mobiles. Il est désormais consultable sur les écrans des tablettes et même des smartphones. Dans ce dernier cas, ce n'est certes pas la navigation la plus confortable, mais nous l'avons testée et les images s'affichent. On peut considérer que c'est un usage de dépannage (dans le train ou faute provisoire d'un autre équipement) peut être plus réservé à la consultation des inventaires qu'aux registres eux mêmes. Que la visualisation soit confortable ou non, les archives d'Orléans s'adaptent à ces nouveaux usages et c'est tant mieux.

Pour le reste, le contenu s'étoffe régulièrement et le programme de numérisation de l'année 2016 est alléchant. Pour l'état civil, ce sont les registres annuels des naissances de 1915 qui sont actuellement sous les scanners, ainsi que ceux des mariages et décès de 1924 et 1925. Autre source d'intérêt, les procès-verbaux originaux du Conseil municipal de 1964 à 1989 sont également en cours de numérisation, ce qui motive l'indisponibilité de ces trois types de documents (pour ces dates) depuis le 4 mars dernier. Les documents numérisés seront mis en ligne sur le site Internet durant l'été 2016.

Autre fonds d'intérêt généalogique, celui des cartes postales en ligne. Il s'est récemment étoffé avec plus de 600 nouvelles cartes postales numérisées, portant leur nombre à 2.200 consultables sur le portail des archives de la ville. Une collection qui s'est enrichie ces dernières années grâce à des achats et aux dons de particuliers.

Dernier point, les archives municipales d'Orléans disposent d'un espace d'annotation collaborative. Il est ouvert aux internautes pour décrire les images de certains fonds (l'état civil notamment). A ce jour, 122.430 annotations ont été réalisées.

Liens

Commentaires