Infos

Les militaires tués entre 39-45 sont sur le site Mémoire des Hommes

Le site Mémoire des Hommes s'enrichit dès samedi 8 mai d'une nouvelle base, celle des militaires français décédés lors de la Seconde Guerre mondiale.

Cette base reprend les noms des 200.000 militaires qui ont laissé la vie dans ce conflit que ce soit dans les rangs de l'armée régulière, dans la Résistance intérieure ou dans les forces françaises libres. Et ce, durant toute la durée du conflit, depuis la « drôle de guerre » jusqu'à la victoire, en France, en Afrique, en Indochine, partout où la France avait des possessions. Les information de cette base ne comportant pas d'image ont été saisies depuis 2005 par deux sociétés d'après le classement du service spécialisé basé à Caen. Ce classement ne concerne que les militaires et n'inclut donc pas les civils, les internés résistants, les réformés, les morts en déportation. Elle ne comporte pas non plus les aviateurs et les marins qui rejoindront le site avant la fin 2010.

Par rapport aux bases déjà en ligne sur le site (la Première Guerre mondiale, les guerres d'Indochine et d'Algérie, les combats du Maroc et de Tunisie et les fusillés du Mont Valérien), celle-ci est d'un nouveau genre, car elle permet une recherche multicritère. Tous les éléments saisis peuvent être recherchés, le patronyme, bien sûr, mais aussi le métier, le lieu de naissance ou de décès. Elle a vocation à être agrandie avec l'ajout d'environ 250.000 personnes supplémentaires dont tous les civils et les militaires décédés de leurs blessures même plusieurs années après la fin du conflit.

(Merci au blog "vigie" du CGMA pour avoir relevé l'info). Image : La fiche de Jean Moulin, DPMA Ministère de la Défense.

?

Commentaires