Infos

Les origines familiales de Michel Bouquet

Né en 1925, dans le XIVe arrondissement de Paris, fils d’officier et petit-fils de cordonnier, le grand acteur disparu Michel Bouquet a son arbre généalogique sur Geneastar.

Un arbre qui ne lui vaut, curieusement, que six cousins généalogistes, un faible score, sans doute du au fait de n’être très complet que sur les cinq premières générations. Un début néanmoins très parlant, avec sa famille paternelle originaire du Haut-Doubs, où son père avait vu le jour dans la commune montagneuse des Fins, voisine de Morteau (où vivait donc le grand-père cordonnier, avec racines dans le village voisin du Bélieu et à Narbief…) et sa famille maternelle originaire de Saône-et-Loire : mère native de Paris-l’Hôpital, fille de bûcheron, puis racines à Saint-Martin-de-Commune, Auxy, Saint-Émiland, Saint-Firmin, etc.

Un arbre que l’on pourra facilement compléter :

  • sur la lignée patronymique, avec l’origine des Bouquet, plusieurs siècles durant laboureurs aux Fins, mais issus d’un couple Pierre marié vers 1712 avec Élisabeth Cartier, fixé dans la commune voisine des Gras, frontalière avec la Suisse, où l’on trouvera  le couple précédent : Blaise BOUQUET (1648 – Les Gras 1713) – Catherine GLASSON, originaire de Fribourg, en Suisse, pour s’arrêter à la génération précédente, avec Christ BOUQUET, né vers 1620, époux de Marguerite (QUARTENOUD ?), donné par plusieurs arbres en ligne manifestement très fiables ;
  • sur les autres quartiers franc-comtois, avec une très belle ascendance BILLOD LAILLET / DARD, mise en ligne sur Geneanet par Jean-François Clair : Les Fins, Le Bizot, Narbief, Villers-le-Lac, Morteau... Avec aussi l’ascendance des quartiers BOLE / CUENOT, déposée par le même chercheur conduisant à Orchamps-Vennes, Avoudrey, Arc-sous-Sicon, Gilley, Fournet-Luisans… Deux ascendances concentrées donc à 100 % dans le Doubs et bourrées de ces patronymes doubles, si typiques du massif jurassien
  • sur les lignées bourguignonnes, avec :
    • les quartiers MONNOT, grâce à l’arbre déposé sur Geneanet par Serge Coulon, ceux de sa femme, Françoise REGNAULT, épousée à Saint-Émiland, en 1830, conduisant à St-Sernin-du-Bois et Saint-Pierre-de-Varennes ;
    • les quartiers JOLIVOT COLIN et DUCREUX / PROST par les arbres très complets et fiables, déposés sur Geneanet par Louis Charleux et Sylviane Massart. Des ancêtres essentiellement concentrés dans les secteurs Autun/Couches/Génelard et surtout à Antully et Saint-Émiland, avec toutefois des rameaux originaires de la Loire (ancêtre Prost, sabotier, né vers 1740 à Saint-Romain-d’Urfé) et du Rhône (sa femme, Marie CHAB(E)Y). De même, l’ascendance NECTOUX/JEANNIN conduira notamment à Marmagne et Saint-Symphorien, avec les patronymes incontournables de NECTOUX, DESLORIEUX, SACLIER… 

Par ses ancêtres bourguignons, on verra l’acteur cousiner avec quatre ex-ministres : Laurence Rossignol, un temps ministre des Familles de François Hollande, et la cosmonaute-ministre Claudine Haigneré, la ministre des Sports Valérie Fourneyron ainsi que Benjamin Griveaux. On sait que par ailleurs, il n’avait aucun lien de parenté avec l’actrice Carole Bouquet, issue quant à elle d’une longue lignée de serruriers, originaire des confins de l’Oise et du Val-d’Oise, où elle était établie connue de façon très ancienne à Viarmes.

Mots-clés
Acteur