Infos

Les racines familiales d’Axel Kahn, grand passionné de généalogie

axelkahn2012.jpg

Axel Kahn au 25ème Festival du Livre de Mouans-Sartoux, en 2012.

Dans son livre "Un type bien ne fait pas ça...: Morale, éthique et itinéraire personnel" (Robert-Laffont, 2012), Axel Kahn écrit « À la différence de mes frères, j'ai entrepris des recherches généalogiques sur les origines de notre famille », cela après avoir déjà évoqué quelques années plus tôt, dans "Comme deux frères" (Stock, 2006), l’arbre généalogique familial.

Un arbre généalogique que l’on peut trouver aujourd’hui en grande partie sur Geneastar où son analyse nous montre que le disparu avait des ancêtres bien éclectique, tant au plan culturel, avec des Juifs et des Chrétiens, qu’au plan géographique avec :

  • par ses quartiers juifs, l’Alsace-Lorraine (Meurthe-et-Moselle, Moselle, Haut-Rhin : Bliesbruck, Bionville-sur-le-Nied, Seppois-le-Bas, Ufholtz, Réguisheim), avec souvent des origines antérieures en Allemagne ;
  • par sa grand-mère paternelle, couturière parisienne, fille d’un coiffeur italien établi à Paris, des ancêtres de l’autre côté de la frontière, à Vintimille ;
  • des racines dans l’Aisne (Vailly-sur-Aisne) ;
  • du côté maternelle, des racines concentrées aux confins de la Bourgogne (Côte-d’Or, Chatillonnais : Montliot-et-Courcelles) et de la Champagne (Aube : Mussy-sur-Seine) ;
  • enfin en Suisse, par un arrière-grand-père, Joseph Alexandre Baltis, mécanicien de son état, marié à Troyes en 1880, avec une Lorraine, fille d’un maçon de la Moselle, dont les origines restent à creuser…

Des ancêtres aux professions très diverses, allant du journalier et de la cuisinière à l’industriel – le grand-père maternel parisien, fils de cafetier – et au grand-père paternel, avocat et banquier, d’où le père d’Axel et de Jean-François, professeur de philosophie et poète.

Côté patronymique, la famille offre le profil type des familles juives : le grand-père, avocat à la cour d'appel de Nancy, administrateur de sociétés et banquier, qui s’établira à Paris, à la suite de l’arrière-grand-père (Gustave Kahn 1856-1926), négociant en nouveautés, fils de Lion Kahn, marchand d’étoffes et de draps à Toul, lui-même fils de Michel, né à Bliesbruck en 1796, que l’on trouve successivement marchand de bestiaux puis brocanteur et marchand d'étoffes à Toul et que l’on sait lui-même issu de trois générations de marchands de chevaux à Bliesbruck (famille apparemment sans rapport avec celle du cousin Kahn ayant donné son nom à DSK, quant à lui de souche alsacienne, pour avoir ses ancêtres colporteurs à Kolbsheim).

Une famille très classique pour son milieu, qui a son article sur Wikipedia, article dont l’auteur précise que parmi les descendants de Lion Kahn ou Cahen, on trouve à la fois, aux côtés de Jean-François Kahn, Olivier Kahn, Sylvain Kahn et Axel Kahn, la femme de l’acteur Michel Galabru et l’actrice Micheline Dax (la première étant la propre nièce de la seconde, toutes deux étant nées Etevenon), Pierre Mendès France, Michel Mendès France, Tristan Mendès France, comme aussi Didier Grumbach, Tiennot Grumbach, Sylvie Grumbach…

Mais on ne saurait s’arrêter là : un passage par la très riche base de Muriel Lévy sur Geneanet permettra de remonter bien plus haut sur les quartiers juifs des frères Kahn et nous conduira à trouver les incontournables lignées juives d’Alsace-Moselle comme les Zay, ou les Goldschmidt allemands, parallèlement aux Halevi séfarades, conduisant en Espagne, avec des myriades de cousins très éloignés célèbres, ne serait-ce, par les Zay, que Simone Veil, pour ne citer que l’une d’entre elles….

Mots-clés
Geneastar, Geneanet

Commentaires