Infos

Les registres de catholicité publiés par la Manche jusqu'en 1880

Dans la Manche, les archives départementales vous donnent accès à une nouvelle source d'état civil : les registres de catholicité qui sont désormais accessibles en ligne depuis les années 1800 jusqu'en 1880.

Les registres de catholicité, ce sont les actes de baptêmes, mariages et sépultures rédigés par les curés pour leurs paroissiens. Depuis le Concordat de 1801, et surtout depuis 1804, ces registres sont tenus en double exemplaire, l'un conservé par le curé, le second envoyé aux archives diocésaines. 

Concrètement, les registres de catholicité contiennent les mêmes actes qui servaient d'état civil officiel avant 1792 et qui après la Révolution-ci ont été remplacés pour leur rôle officiel par les actes de naissance, mariage et décès tenus par les officiers de l'état civil de chaque commune. 

Cette collection des actes de catholicité est forcément incomplète par rapport à l'état civil "civil", puisqu'elle écarte de fait les autres confessions (juifs, protestants, Petite église anticoncordataire) ou autres situations par rapport à la religion (athées, agnostiques). Mais pour le XIXe dans la Manche, ces registres catholiques représentent la grande majoritée de la population.

Et dans la Manche, cette collection revêt un intérêt particulier. En effet, les combats de 1944 ont détruit en partie ou en totalité certaines collections d'état civil. On pense par exemple aux 7 communes qui ont vu leurs deux collections totalement détruites (Catz, Moyon, Raids, Saint-Jean-de-Daye, Saint-Lô, Torigni-sur-Vire et Les Veys). Malgré les reconstitutions, elles peuvent être lacunaires. 

Et quand il subsiste une seule collection, et c'est souvent le cas dans les arrondissements d'Avranches, Coutances, Mortain, Cherbourg, Saint-Lô et Valognes, elle peut être utilement comparée à celle tenue par les curés tout au long du XIXe siècle qui a été épargnée. 

Commentaires

1 commentaire