Infos

Les registres matricules de l'Allier sont en ligne

Venez consulter les soldats de l'Allier, ils sont en ligne ! Pour être exact, c'est le souvenir de leur parcours militaire qui est accessible sur Internet avec la publication par les archives départementales des registres matricules. Les conscrits de l'Allier, inscrits sur les listes l'année de leur 20 ans figurent sur ces registres de 1878 à 1921. La période intègre donc celle de la Grande Guerre et vous allez pouvoir y puiser une mine de renseignements militaires sur tout jeune homme emporté dans la tourmente meurtrière de ce conflit...

Le recrutement militaire est ici accessible de manière classique, c'est à dire que les trois étapes de la recherche d'un soldat sont nécessaires. Un, vous sélectionnez l'année de recrutement du soldat dans le menu déroulant. Il suffit d'ajouter 20 ans à son année de naissance. Si vous ne la connaissez qu'approximativement, la recherche sera plus longue, puisque vous devrez procéder année par année jusqu'à le retrouver (parfois, il est plus rapide d'aller d'abord chercher sa date de naissance dans les tables décennales de sa commune).

Deux, vous consultez les tables alphabétiques et vous faites défiler les noms jusqu'à trouver celui de votre aïeul. Une fois devant la ligne le concernant, notez bien son numéro de matricule. Trois, muni de ce sésame, ouvrez à présent les registres matricules (retour à la recherche par le menu déroulant) contenant les feuillets relatifs à chaque individu. Ils sont classés par ordre de numéro matricule.

Dans certains départements, la recherche est facilitée par l'indexation des noms, ce qui rend l'étape n°1 facultative. Mais ce n'est pas le cas dans l'Allier où la bonne vieille méthode offre aussi quelques avantages : regarder la liste des noms proches permet par exemple de repérer des erreurs orthographiques qui ont pu se produire pour l'aïeul lui-même, son frère ou un cousin.

Pour l'Allier, on regrette de ne pas trouver sur le site plus d'explications sur les registres matricules ni la répartition des bureaux. Il n'y a rien par exemple sur la subdivision de Roanne bien présente sur le site de l'Allier et qui se trouve cependant dans la Loire. Explication : ce bureau recrutait en sus de l’arrondissement de Roanne, celui de Lapalisse dans le département de l’Allier, et ses archives ont été conservées dans l'Allier, ce qui explique sa présence sur le portail Web des AD03.

Commentaires