Infos

Les registres matricules de la Nièvre sont en ligne

Après les tables alphabétiques, les Archives de la Nièvre viennent de publier sur leur portail les fiches matricules des soldats de ce département. Il s'agit de la période allant de 1887 jusqu'à 1921, incluant donc les soldats de la Grande guerre (les tables remontent jusqu'à 1859). La numérisation a été poursuivie jusqu'en 1938, mais pour cause de réglementation CNIL, ces documents ne sont pas encore accessibles sur le Net et doivent être consultés en salle de lecture.

La recherche d'un soldat est un peu complexe et nécessite de la méthode. Il faut d'abord sélectionner la classe d'âge en se livrant à un petit calcul : ajouter 20 ans à la date de naissance du soldat. Le résultat parvient sous la forme d'une liste comportant tous les documents disponibles pour cette classe : à la fois les répertoires alphabétiques et les volumes contenant les fiches matricules et cela, pour les deux bureaux de recrutement qui existaient dans la Nièvre, Nevers et Cosne. Sélectionnez le bureau de recrutement le plus proche du domicile du soldat, si vous le connaissez, mais si un soldat ne figure pas dans le répertoire d'un bureau, on le recherchera dans l’autre.

Commencez par ouvrir le répertoire alphabétique correspondant, feuilletez les pages jusqu'à trouver le nom du soldat et relevez son numéro matricule. Revenez ensuite à la liste des résultats et affichez le volume comprenant le numéro matricule trouvé et feuilletez jusqu'à sa fiche personnelle. Là, vous trouverez tous les renseignements qui font le sel d'une recherche généalogique : état civil complet (avec mention du mariage le cas échéant), signalement (taille, forme du visage, couleur des yeux, cheveux et sourcils), parcours militaire du conscrit (participation aux campagnes, blessures, actions d'éclat, décorations, etc.) et l'indication des corps d'armée auxquels il a été affecté.

A noter, les registres matricules de la Nièvre, comme dans bien d'autres départements, comportent des anomalies et des lacunes. Les plus courantes sont liées au recensement de certains conscrits originaires d'un autre département, ici, le cas le plus fréquent est celui des jeunes gens originaires d'une commune limitrophe située dans le Cher. Leurs fiches sont alors à rechercher sur le site des Archives départementales du Cher. Mais une fiche explicative très bien faite élaborée par les archives de la Nièvre détaille d'autres cas possibles (à télécharger en fichier PDF ici).

Commentaires