Infos

Les richesses des bibliothèques des Archives

bibliothequesarchives1.jpg

Les bibliothèques des Archives départementales rassemblent des outils méthodologiques et des ouvrages régionalistes de référence. Consultables sur place uniquement, ces publications sont de précieuses sources, trop peu utilisées, pour étoffer nos généalogies.
Crédits
Capture AD13

Dans leur budget, les Archives intègrent des fonds pour acquérir chaque année des publications en rapport avec l’histoire de leur territoire. Bien évidemment, s’agissant d’ouvrages récents, leur contenu n’est pas disponible en ligne puisqu’il est protégé par les droits d’auteur. Les livres sont consultables sur place, dans les salles de lecture, et permettent parfois de passer le temps, en attendant que les documents que vous voulez consulter vous soient apporter. Mais plus généralement, ces ouvrages constituent des sources trop peu exploitées pour comprendre la vie de nos ancêtres et étoffer ou illustrer nos généalogies.

Dans les Bouches-du-Rhône, la bibliothèque des Archives départementales n’a cessé de s’enrichir depuis sa création au XIXe siècle, jusqu’à constituer un fonds spécialisé en histoire générale et en histoire de la Provence. Dans la Gironde, les collections portent sur des thématiques variées : histoire générale, histoire locale et régionale, patrimoine culturel, sociétés savantes… Un certain nombre d’ouvrages ne se trouvent dans aucune autre bibliothèque du département.

bibliothequesarchives2.jpg

De nombreux ouvrages de la bibliothèque sont consultables en usuels dans la salle de lecture des Archives départementales de la Gironde.
Crédits
Roberto Giostra / Département de la Gironde

Le catalogue des nouvelles acquisitions des Archives de Seine-et-Marne met en évidence, quant à lui, une soixante de livres consacrés aux communes du département comme Histoires de nos chemins, de nos routes et de nos rues édité par la Société d’Histoire du Châtelet-en-Brie, Bois-le-Roi, mon village de Robert Lesourd, ou encore Saint-Mammès : toute une histoire, ouvrage dédié en partie à la batellerie sur la Seine et le canal du Loing, écrit par Camille Dabin. Et, au-delà du régionalisme, cette même bibliothèque des Archives a acquis, l’an passé, une douzaine d’ouvrages sur la généalogie qui concernent la France entière.

Même configuration dans l’Ardèche où la bibliothèque des Archives a enrichi ses rayons de nombreux ouvrages en 2021, qu’il s’agisse d’histoire départementale avec L’Ardèche en train ou de publications récurrentes rédigées par des collectifs telles que Les Boutières en histoire, quatorzième numéro d’une publication qui met en lumière des évènements historiques survenus dans cette région montagneuse de l’est du Massif central.

bibliothequesarchives3.jpg

Chaque année, les bibliothèques des Archives départementales augmentent leurs collections de nombreux titres, certains consacrés à l’histoire locale, d’autres à la généalogie. Comme ici pour la Meurthe-et-Moselle, les services d’archives publient régulièrement un état des lieux des nouvelles acquisitions.
Crédits
Capture AD54

Du côté de la Meurthe-et-Moselle, le bilan des acquisitions de l’année 2021 est également très positif avec l’entrée dans la bibliothèque de l’histoire d’un restaurateur emblématique de la place Stanislas, à Nancy, Chez Walter, de la monographie de la basilique Saint-Epvre ou de la biographie Le destin contrarié d’un peintre lorrain : Anselme dit Augustus Grinevald (1819-1875) signée Marie-Agnès Mirguet. Sans oublier des guides et instruments de travail, des ouvrages généralistes consacrés à la généalogie, et de nombreuses publications sur l’histoire des personnes et des familles.

Ce tour de France pourrait se continuer longtemps, il vous appartient de le poursuivre vous-même sur les régions qui vous intéressent et surtout de ne plus jamais oublier d’aller faire un tour du côté de la bibliothèque lors d’une visite dans une salle de lecture d’Archives départementales. Sachez enfin que ces bibliothèques reçoivent aussi les dons de particuliers ou d’associations : si vous souhaitez vous débarrasser de livres régionaux ou de biographies, ayez le réflexe de les proposer aux Archives de votre département avant de les emporter à la déchetterie.

Commentaires

2 commentaires
  • Portrait de Bernardet

    Comme le précise l'article paru dans la Gazette des Archives dans varia en 2011, l'’histoire de la constitution des bibliothèques d’Archives prend sa source après la révolution française avec la constitution de bibliothèque au sein des Archives départementales notamment avec l'envoi des recueils de lois (Bulletin des lois, Moniteur universel) aux Préfectures, qui les déposent ensuite aux Archives départementales. Créées sous la Monarchie de Juillet par une circulaire du 26 août 1837 du Ministre de l’Intérieur, les bibliothèques administratives des préfectures, sont chargées de recevoir des ouvrages traitant de « la science du droit administratif », les Archives départementales étant conçues comme les Archives de la Préfecture (Règlement général des Archives départementales, 6 mars 1843) jusqu’au milieu du 19ème siècle. Comme l'indique Laurent Morelle dans Histoire des bibliothèques françaises, les bibliothèques historiques se forment de façon informelle dans la dernière partie du 19ème, pour les travaux d'inventaires des archivistes, et deviennent des bibliothèques d’études liées au développement de la recherche historique dans les Archives départementales. Au milieu du 20e, sont créés au sein des Archives départementales, des centres de documentation contemporaine, basés notamment sur les publications de la Documentation française. Les bibliothèques dans les services d'archives, complètent les fonds d'archives. Elles collectent notamment des imprimés disponibles dans aucune autre bibliothèque : publications municipales, brochures..., imprimés "éphémères" Il existe un groupe Bibliothèques au sein de l'Association des archivistes français, ainsi qu'un groupe métier très actif : http://deslivresauxarchives.e-monsite.com/pages/vie-du-reseau.html
  • Portrait de coco

    Au delà de l'intérêt de souligner la présence d'un bibliothèque à vocation locale dans chaque département, je suis surpris par le début de l'articel : La constitution d’un fonds documentaire sur l’histoire de leur région figure parmi les missions des Archives départementales. Vraiment ? J'ai consulté une dizaine de sites d'archives départementales en ciblant "missions des archives départementales". Pas un seul ne mentionne cette mission, qui vaudrait obligation