Infos

Les tests ADN généalogiques toujours interdits en France

Les débats ont été vifs en cette fin juillet 2020 à l'Assemblée nationale, autour de l'article 10 de la loi bioéthique. Il s'agissait d'introduire dans le texte une autorisation des tests ADN à visée généalogique. Plusieurs amendements ont été défendus et mis aux voix. Tous ont été rejetés.

Cela signifie que les tests ADN n'ont pas été autorisés par l'Assemblée nationale, mais qu'en l'état actuel, le travail parlementaire suit son cours, puisque la loi sur la bioéthique doit repasser devant le Sénat. Le texte de loi a été transmis le 3 août 2020 à la chambre haute, mais il ne sera vraisemblablement pas examiné avant 2021. La probabilité que le Sénat réintroduise des amendements en faveur des tests ADN et les adopte est toutefois quasi nulle.

A l'Assemblée nationale, les débats sur ce sujet ont fait l'objet de véritables joutes verbales entre partisans et opposants des tests ADN généalogiques. Leur lecture (on peut aussi les visionner en vidéo) est enrichissante et permet de voir le niveau de connaissance du sujet des intervenants, qui pour certains est assez bas.

Un chiffre, lancinant, est revenu : 100.000 Français passeraient ce type de tests et il a bien été précisé que c'est chaque année. Le nombre total de personnes en France ayant réalisé l'analyse de leurs gènes ne peut être connu, faute de statistiques, mais il est évalué au bas mot à quelques centaines de milliers.

Les députés ont eu beau objecter toutes sortes d'arguments (retournables comme des crèpes), il reste que de plus en plus de Français continueront à braver la loi et à acheter des tests ADN de moins en moins chers, en vente libre dans tous les pays d'Europe, en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis, au Canada. Entendons nous bien, dans cette loi bioéthique, la question des tests ADN est subalterne. Dommage d'y avoir pérennisé un article inapplicable et abusif.

Liens

 

 

Commentaires