Infos

Marins et aviateurs rejoignent le portail Mémoire des Hommes

Le portail Mémoire des Hommes qui honore les militaires décédés durant les conflits s'enrichit avec l'arrivée de la liste des marins et aviateurs décédés au cours de la Seconde Guerre mondiale. Ils viennent s'intégrer à la base des militaires 39-45 déjà en ligne. C'est directement sur la fiche qu'apparaît le corps d'affectation du militaire, marin ou aviateur (formulaire de recherche ici). On y trouve notamment les militaires tués au cours de la bataille de Mers El-Kébir au début du mois de juillet 1940.

De 1939 à 1945, l'armée de l'Air et la Marine connaissent des destins très différents. En 1940, si la Marine s’illustre à Narvik et à Dunkerque, elle est condamnée à rester dans les ports par les accords d’armistice. Assignée à la protection de l’Empire, elle livre ses combats les plus meurtriers contre les Anglo-Américains, à Mers El-Kébir, au Levant, à Dakar, à Diego Suarez et en Afrique du Nord. Bien que méconnues du grand public, les Forces navales Françaises Libres, de guerre ou de commerce, sont présentes partout et payent un lourd tribut en vies humaines.

De son côté, l'armée de l’Air connaît un baptême du feu appuyé en 1940, six ans après sa naissance officielle. Interdite par la convention d’armistice, l'aviation devient l’apanage de la France Libre. Les Forces aériennes Françaises Libres s'illustrent en Angleterre, en Afrique et en Union Soviétique.

Mise en ligne il y a un an, la base de données sur les militaires décédés au cours de la Seconde Guerre mondiale s'enrichit donc de près de 12.000 noms : 9.616 militaires de la Marine et 2.361 militaires de l'Aéronautique. Cette base de 203.000 fiches s'avère très appréciée des internautes avec plus de 90.000 fiches vues par mois.

Commentaires