Infos

Médaillés de la Légion d'Honneur : des sources complémentaires sur Internet

Heureux chercheurs aux ancêtres légionnaires, vous bénéficiez non pas d'une mais de plusieurs sources de travail. Bien sûr la base des décrets de nomination indexés par Genealogie.com, mais également la base Leonore ou la collection du Bulletin des lois numérisée par la BnF (comme l'ont souligné plusieurs internautes sur le blog, Twitter et Facebook en réaction à la note publiée hier). Heureux êtes vous car toutes ces sources sont complémentaires. Les dossiers de la Grande Chancellerie de la Légion d'Honneur constituent bien entendu la source originale. Les dossiers les plus anciens depuis la création de l'Ordre en 1802 jusqu'aux dossiers concernant les légionnaires décédés avant 1977 ont été versés aux Archives Nationales, conservés soit au CARAN à Paris, soit à Fontainebleau. Chance pour les généalogistes, ils ont été indexés et sont en cours de numérisation, si bien que la base Leonore des Archives Nationales propose d'en consulter le contenu ou une partie du contenu. La recherche se fait directement par un moteur de recherche. La numérisation avec mise en ligne immédiate devrait s'achever en 2012, nous a confirmé Isabelle Neuschwander, la directrice des Archives Nationales, dans une entretien publié dans le numéro 191 de La Revue Française de Généalogie.

Pour autant, il existe d'autres possibilités d'accéder à la liste des médaillés de la Légion d'Honneur. L'une, très intéressante est d'aller lire le Bulletin des Lois qui publiait le nom de chaque médaillé. Mieux même, ces arrêtés de nominations fournissent des détails complémentaires, par rapport à la base Leonore, notamment quand les dossiers n'ont pas encore été numérisés. Par exemple, le Bulletin des Lois s'il ne donne pas l'état civil de la personne et ne livre pas sa date et son lieu de naissance, peut en revanche indiquer la raison de cette distinction : acte de bravoure, années de services, ministère de référence, etc.

Où consulter le Bulletin des Lois ? Beaucoup de bibliothèques, beaucoup de services d'archives en conservent des collections très complètes en exemplaire papier. Mais si vous ne connaissez pas la date de nomination, comment retrouver trace de votre aïeul ? La BnF a numérisé l'intégralité du Bulletin des Lois et le met à disposition de tous gratuitement sur son site Gallica de 1794 à 1931. Il a même été indexé, ce qui autorise en théorie, une recherche par patronyme. Toutefois, cette indexation réalisée par des logiciels de reconnaissance optique de caractères n'est pas aussi précise qu'une indexation vérifiée par l'oeil humain. Plusieurs recherches successives montrent que de nombreux patronymes lui échappent.

Genealogie.com a également indexé le Bulletin des Lois, en privilégiant une opération "à la main" (et à Madagascar). Sa base de données couvrant la période de 1811 à 1918, dont l'accès réservé aux abonnés (sauf ce mardi), a donc le mérite de faire apparaître de significatives différences avec la version gratuite de Gallica. A vous de choisir votre base de prédilection, selon le temps dont vous disposez, l'argent que vous souhaitez y consacrer et le résultat que vous recherchez.

Commentaires