Infos

Metz, l'état civil est en ligne jusqu'à 1900

Les archives de Metz poursuivent la publication de l'état civil de la ville. Actuellement, vous pouvez consulter sur le site Web les registres d'état civil de 1791 jusqu'à 1900 et de 1790 à 1895 pour les communes rattachées : Borny, Devant-lès-Ponts, Magny, Plantière-Queuleu, Sabon et Vallières (variantes de dates possibles).

L'offre généalogique est donc assez complète. Comme il se doit, tout généalogiste est invité à commencer par les tables décennales. Pour Metz, elles sont exceptionnelles car elles vont de 1561 à 1915, avec des dépouillements de registres paroissiaux catholiques et protestants (entre 1561 et 1685, date de la révocation de l'édit de Nantes qui interdit le culte). Ces tables ont été réalisées aussi bien pour la commune de Metz que pour les communes rattachées.

Une fois les noms et les dates repérés, rien de plus simple que d'aller consulter les registres paroissiaux et des hôpitaux de 1566 à 1793 et enfin, les registres d'état civil depuis 1793 jusqu'à 1900. A terme, la publication des archives de l'état civil ira jusqu'à 1915.

L'intérêt du portail des archives de la ville est qu'il offre une forte complémentarité avec celui des archives départementales de la Moselle. En effet, cette collection communale est plus complète et remonte plus loin dans le temps (jusqu'à 1566 pour certaines paroisses) que les registres départementaux disponibles sur le site Web des archives de la Moselle qui nous emmènent au mieux vers 1650.

Enfin, le généalogiste complètera sa visite par les tableaux nominatifs de population de Metz entre 1793 et 1797, puis les délibérations du Conseil municipal de 1789 à 11867, avec les tables allant jusqu'à 1919.

Un point a été beaucoup amélioré ces derniers mois : la rapidité d'affichage des images. Il reste toutefois une marge de progrès avec la visionneuse. Si celle-ci pouvait s'afficher en pleine largeur, cela permettrait à ceux dotés d'un large écran de les visionner plus confortablement... Autre regret, la licence actuelle exclut la mise sur Internet. Dommage pour ceux qui souhaitaient illustrer leur blog avec l'acte de naissance de l'aïeul, c'est interdit.

Illustration : Archives municipales de Metz, Ville de Metz

Liens

Commentaires