Infos

Rumeur et généalogie : les Monuments aux Morts ne vont pas disparaître !

Régulièrement, la rumeur refait surface et elle a été une nouvelle fois démontée par un récent article de Rue89. La Halde, Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité plancherait sur la suppression et la reconversion des Monuments aux Morts. Est-ce parce que la Halde n'existe plus comme autorité autonome depuis mai 2011, absorbée par Le Défenseur des Droits, nouvelle autorité constitutionnelle ? Est-ce parce que cette autorité est présidée par Dominique Baudis qui fut longtemps victime d'une nauséabonde rumeur ? Toujours est-il que ce vieux canular sorti un beau matin du 17 mars 2009 garde toujours des adeptes.

Que dit-il précisément ? Il s'agit d'un faux communiqué de presse diffusé par le blog Fromage Plus et attribué à la Halde, sous le thème "La disparition programmée des Monuments aux Morts". Dans ce modèle de désinformation, finement décortiqué dans un billet du blog de FranceGenWeb par Guillaume, on y apprend pêle-mêle que les Français se "désintéresseraient des commémorations de la Grande Guerre, défilés militaires, patriotisme et drapeaux tricolores, que la date du 11 novembre 1918 est de plus en plus largement ignorée chez les jeunes générations, notamment celles issues de la diversité". Plus c'est gros, mieux ça passe... Rions aussi avec cette deuxième assertion, selon laquelle le cadre de l’amitié franco-allemande ferait réfléchir "à la permanence de ces symboles de préférence nationale et de discrimination culturelle" (les Monuments aux Morts).

Toujours au second degré, la Halde trouverait que "les patronymes gravés sur les stèles commémoratives ne reflètent pas la réalité de la République du XXIème siècle ouverte sur le monde" et que leur présence serait un "facteur diviseur et discriminant, aggravant le sentiment d’exclusion". Enfin, et là, on passe résolument au troisième degré d'humour et de pataugeage sociétal : la Halde voudrait reconvertir les monuments aux morts et songerait "pour remplacer ces symboles belliqueux, à y graver les noms des victimes du racisme ou de l’homophobie".

Inutile de préciser que la Halde qui devait "rendre son rapport public en novembre 2011" n'a jamais planché sur le sujet. Elle a toutefois daigné répondre à cette perche tendue par ces très imaginatifs plaisantins en publiant un démenti. Celui-ci a été mis à jour en avril 2011, preuve que deux ans après, la rumeur continue à se propager...

Photo : Monument aux Morts de Cronat (71), source Maryse Petitjean, 14-07-2011, © Mémorial-GenWeb 2000-2011.

Suivez-nous aussi sur Facebook et Twitter

Commentaires