Infos

Nouveau portail d'archives pour la ville de Saint-Etienne

A l'époque, on ne parlait pas encore de portail d'archives, mais en 2007, lorsque Geneinfos vous présentait le site Web des archives de Saint-Etienne, celui-ci, lancé en 2006, faisait alors figure de précurseur. Neuf ans plus tard, il était temps de revoir sa structure et son design de fond en comble, c'est chose faite depuis décembre 2014.

Les généalogistes sont toujours bien traités par les archives de Saint-Etienne avec une salle de lecture virtuelle bien dotée. Les documents numérisés sont expliqués dans des guides de recherche, sommaire, mais bien faits. Puis pour accéder aux documents, il convient d'aller dans la partie Accueil > Recherches et consultation > Recherche documentaire. Là certains documents sont accessibles dans la page Généalogie, comme les registres paroissiaux depuis 1620 (avec un registre isolé remontant à 1585), ceux d'état civil jusqu'à 1906 (1907 à 1913 sont en cours de numérisation), les listes électorales jusqu'à 1905 et les recensements jusqu'à 1954. D'autres documents numérisés sont accessibles dans la recherche générale comme la presse ancienne (La Tribune républicaine, La Loire républicaine et le Mémorial sont en cours de numérisation pour les années 1914 à 1918), les cartes postales, les bulletins du conseil municipal.

Tout ce corpus est présenté indifféremment dans les résultats de recherche et il n'est pas toujours évident de distinguer ce qui est numérisé et mis en ligne et ce qu'il convient d'aller consulter en salle de lecture. Parfois, seul le symbole de l'oeil barré d'une croix rouge identifie un document non visible en ligne. Mais sincèrement, qui peut en vouloir aux archivistes de Saint-Etienne de souhaiter la visite de chercheurs en chair et en os ?

Saint-Etienne n'oublie pas de mettre en valeur ce qui fit sa renommée dans les années 1970 : le sport ! Vous y découvrirez aussi bien des photographies que des pièces écrites traitant du thème, noms de sportifs, équipements, associations, ASSE, etc. Enfin, les archives de la ville ouvrent un horizon prometteur avec la mise en place d'un espace personnel et collaboratif. Celui-ci permet non seulement de garder la trace des documents et des recherches effectuées, mais il autorise aussi les contributions de toute personne souhaitant partager ses connaissances et contribuer à la mémoire de la cité. Dans cette sorte d'encyclopédie stéphanoise, tous les sujets sont permis : Stéphanois connu ou à faire connaître, lieu emblématique de la ville, évènement, etc. Les dernières contributions mettent l'eau à la bouche : Les lieux de conservation de la mémoire ouvrière, Les Polonais dans le bassin stéphanois, Roger Rocher et l'épopée stéphanoise...

Commentaires