Infos

Nouvelle interface pour la bibliothèque numérique de l'histoire de l'art

Connaissez-vous la bibliothèque numérique de l'INHA, l'institut National de l'Histoire de l'Art ? Avec 11.400 documents consultables en ligne depuis 2006, avec sa nouvelle interface plus ergonomique et intuitive, vous allez pouvoir découvrir en profondeur les ressources de ce discret établissement public culturel créé en 2001 au sein du quadrilatère Richelieu de la Bibliothèque Nationale.

Sur le plan technique, cette nouvelle mouture adopte toutes les fonctionnalités les plus récentes que l'on peut attendre d'un site Web culturel : recherche intuitive, mur d'images, partage sur les réseaux sociaux, géolocalisation (pour l'instant sur les fonds photographiques Collinet-Guérin, Atget, Lékégian), affichage chronologique, commentaires sur les documents, zoom puissant et mode tablettes tactiles... On attend également au fil des mois à venir l'espace personnel de travail, la recherche plein texte, des passerelles avec d'autres bibliothèques numériques (notamment Gallica), des adresses pérennes pour faciliter la citation…

Amis généalogistes, vous allez trouvez dans ce vaste ensemble dédié à l'art et à l'archéologie de quoi nourrir vos personnages et comprendre le contexte de leur époque. Le site propose des livres « Classiques de l'histoire de l'art » du XVIe siècle au début du XXe siècle, de nombreux livres de fêtes et guides de Paris anciens. A voir également, la collection des catalogues du Musée du Louvre antérieurs à 1920, de nombreux documents manuscrits (par exemple la correspondance de Delacroix) et fonds d'archives. Des documents iconographiques, dessins (comme ceux de la Galerie du Palais-Royal), recueils d'objets antiques, de caricatures. Des plans et relevés d'architecture (XVIIe-XIXe siècles), des projets d'urbanisme comme celui de la Chaussée d'Antin, datant du XVIIIe siècle, côtoient les plans de demeures et hôtels particuliers.

Et pour leurs exceptionnelles qualités artistiques (et parfois documentaire), jetez un œil sur les fonds d'estampes des collections J. Doucet (Goya, Manet, Toulouse-Lautrec, Redon, Cassatt, …) et les fonds photographiques : plaques de verre stéréoscopiques Collinet-Guérin représentant des monuments d'Italie, fonds Atget, Mieusement, Laurent, Bonfils, Lékégian…

Commentaires