Infos

Près de 833.000 naissances en France en 2010, un record depuis 1981

En janvier dernier, l’Insee avait estimé à 828.000 le nombre de naissances en France en 2010. Selon ses données définitives, ce sont finalement 832.799 bébés qui ont vu le jour l’an passé, dont 802.224 en France métropolitaine et 30.575 dans les départements d'outre-mer. C'est plus qu'en 2006 (796.000 naissances en métropole), qui constituait un record de ces trente dernières années. « En métropole, le nombre de naissances n'avait plus dépassé les 800.000 depuis 1980 et 1981, deux années exceptionnelles depuis la fin du baby-boom », souligne l’institut national de la statistique.

Majoritaires depuis 2006, le nombre de naissances hors mariage a continué d'augmenter : 54,9% des bébés sont nés hors mariage en 2010, contre 53,7% l'année précédente, 43,6% en 2000 et moins de 6% dans les années 1960.

Par ailleurs, pour la première fois en 2010, les mères âgées de 30 à 34 ans ont été plus nombreuses que celles de 25 à 29 ans (32% contre 31%). 54% des enfants nés en 2010 ont une mère âgée d'au moins 30 ans alors qu’ils n'étaient que 44% en 1995. La proportion de mères de 40 ans ou plus a quant à elle presque doublé en 15 ans, passant de 2,5% en 1995 à 4,5% en 2010. Seuls 30% des pères avaient moins de 30 ans en 2010.

Autre chiffre fourni par l’Insee : pour 1.000 accouchements, il y en a eu 17 de jumeaux. « Cette proportion a augmenté de plus de 2 points en 10 ans, et de manière plus marquée pour les femmes de 35 ans et plus. Après 45 ans, 70 accouchements pour 1.000 donnent naissance à des jumeaux », relève l'institut. Au total, il y a eu l’an dernier 14.329 accouchements de jumeaux, ainsi que 241 accouchements de triplés.

La part des enfants nés de mère étrangère a augmenté à 13% en 2010 contre 10,1% dix ans plus tôt, dont 29% à Paris et 38% en Seine-Saint-Denis.

Enfin, 98 % des naissances vivantes sont survenues dans un établissement spécialisé, souvent dans une autre commune que le domicile, ou un autre arrondissement pour les quelque 31.000 petits Parisiens nés en 2010. Du pain sur la planche pour les généalogistes de demain !

Le communiqué de l’Insee est accompagné de nombreux tableaux détaillés remontant à 1901 pour les plus anciens. Ainsi apprend-on qu’il y eut 917.075 naissances cette année-là en métropole, record du XXe siècle, dont seulement 8,7% hors mariage, alors que l'année la moins prolifique a été, sans surprise, 1916 avec 384.676 naissances (dont 13,8% hors mariage).

Le prochain bilan démographique de la France, avec les premières estimations pour 2011, sera publié en janvier 2012.

Commentaires