Infos

Pyrénées-Orientales : une base nominative pour les camps d'internement 1939-1942

ad66-camps.png

Fiches des camps d’Argelès et de Rivesaltes
Crédits
AD PO, 1260W

Les Archives des Pyrénées-Orientales se penchent sur un passé douloureux, celui des camps établis dans le département entre 1939 et 1942. Elles publient sur leur portail une nouvelle base de données permettant de retrouver les personnes ayant été internées. 

En janvier et février 1939, les Pyrénées-Orientales ont connu une arrivée massive de réfugiés espagnols, fuyant la guerre et le franquisme. Des camps ont été mis en place qui ont été réutilisés durant la seconde guerre mondiale pour interner les populations jugées indésirables.

Aucune donnée nominative n’est conservée pour la période de la Retirada et des premiers mois ayant suivi l’entrée en France des réfugiés espagnols.

Toutefois, pour la période de septembre 1939 à novembre 1942, les Archives départementales conservent certaines données nominatives, permettant la recherche d’individus.

Il est donc possible de commencer en ligne une recherche de personne. Tout d'abord, vous pouvez interroger le moteur de recherche de la base de données constituée à partir de fichiers et de listes nominatives.

Vous pouvez également vérifiez si un dossier nominatif est conservé en consultant la liste des dossiers d’internés. Prochainement, vous pourrez aussi consulter en ligne les registres d’entrée et de sortie des camps.

Enfin, vous pouvez découvrir des images de l’exode espagnol et des camps d’internement en consultant l'iconographie de la Retirada et des camps. 

Comme le suggèrent les archives des Pyrénées-Orientales, vous pouvez compléter votre recherche en venant sur place consulter en salle de lecture la totalité des archives sur les camps d’internement. Vous pourrez ensuite poursuivre votre recherche dans les Archives des départements dans lesquels sont allés les internés après leur passage dans les Pyrénées-Orientales. 

Commentaires

Cela peut vous intéresser