Infos

Quand la presse régionale réanime la Grande Guerre

La Première Guerre mondiale inspire la presse quotidienne régionale. A l'instar de La Voix du Nord, Le Courrier Picard et L’Union qui vous font revivre ce conflit sur un site Internet commun il-y-a-100-ans.fr (lire notre à article à ce sujet), d'autres journaux commémorent à leur façon la Grande Guerre dans leur région.

♦ Les Dernières Nouvelles d’Alsace proposent une page dédiée au Centenaire 14-18 dans laquelle on retrouve des articles publiés sur le sujet. Le quotidien a également édité un hors-série intitulé "1918, la délivrance, collection la Grande Guerre de 1914-1919", un numéro de la revue Les saisons d’Alsace intitulé "La Grande Guerre en Alsace" et un numéro de Passion Vosges, édité par DNA, "Sentiers de mémoire de la Grande Guerre 1914-1918".

Sa maison d’édition propose en plus un coffret de cinq livres, par années de guerre, également disponibles à l’unité, reliés dans la collection la Grande Guerre 1914-1918.

L’Est Républicain a, lui aussi, créé une page dédiée au centenaire de la Première Guerre mondiale, où l’on retrouve des articles liés aux commémorations.

Le quotidien y propose différentes galeries photos. Certaines sont des photos d’archives privées, d’autres des affiches de la guerre ou des cartes postales… ainsi que des lettres de poilus (relayées sur un compte Twitter).

Le quotidien met également à l’honneur deux web documentaires dont un qu’il a lui-même produit : "Le jour d’avant" qui raconte l’histoire du caporal Peugeot, premier tué français de la Grande Guerre.

L'Est Républicain a réalisé une édition spéciale sur la Grande Guerre téléchargeable en ligne et propose dans sa boutique plusieurs ouvrages comme ce coffret collector "collection grande guerre 1914-1918" ou ce livre « Lorraine, Terres des guerres, Ces batailles qui firent l’Europe ».

Dans le cadre de son blog généalogique, le site lance enfin un appel à témoignages sur le centenaire.

Nord Littoral a choisi, lui, d’investir dans la réalisation d’une carte interactive qui répertorie les lieux de décès des 2.485 poilus calaisiens morts pour la France.

Un site fort utile pour les généalogistes amateurs qui ont un aïeul né à Calais. Ils peuvent en effet ici constater que loin d’être tous morts dans le Nord, 800 communes françaises… et étrangères ont accueilli le dernier souffle de leurs aïeux, dont un en Gambie et un autre en Pologne !

Réalisée par Jonathan Hauvel, la carte est amenée à évoluer avec le temps. La cause de la mort et le lieu d’inhumation viendront à terme s’ajouter aux informations déjà disponibles.Concernant le format, un mode de navigation par thématique (lieu de naissance, régiment, grade, etc.) fera bientôt son apparition.

Souhaitant rendre la carte plus interactive et les fiches individuelles les plus complètes et les plus personnalisées possibles, le journal est preneur de tous documents et informations concernant les Poilus calaisiens. N’hésitez donc pas à les contacter.

Lire aussi :

[MAJ 09/06/2015] 1 Jour - 1 Poilu nous signale également les ouvrages de Ouest-France et du Dauphiné Libéré.

<blockquote class="twitter-tweet" lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Ni le <a href="https://twitter.com/ledauphine">@ledauphine</a> Libéré avec d'excellents articles signés <a href="https://twitter.com/bernadettebadin">@bernadettebadin</a> en 2014 (&quot;Témoignages de familles de Poilus&quot;).</p>&mdash; 1 Jour - 1 Poilu (@1J1Poilu) <a href="https://twitter.com/1J1Poilu/status/607972237875007488">8 Juin 2015</a></blockquote>
<script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Commentaires